Sauver Le Darfour dans le monde

Les relations Canada-Soudan dépendent du Darfour, prévient Bernier

Presse Canadienne, 27 Mars 2008


Le ministre canadien des Affaires étrangères, Maxime Bernier, a prévenu le gouvernement soudanais que les relations futures entre le Canada et le Soudan dépendront des progrès accomplis sur la question du Darfour.

M. Bernier s'est entretenu cette semaine à Khartoum avec son homologue soudanais, Deng Alor Kuol, et Mustafa Osman Ismail, conseiller présidentiel.

En conférence téléphonique depuis le Soudan, mercredi, M. Bernier a dit avoir eu des échanges francs avec ses interlocuteurs, à l'occasion de ce qui constituait une première visite d'un ministre canadien des Affaires étrangères à Khartoum.

"J'ai eu des discussions productives et franches avec les représentants officiels soudanais à Khartoum. Je leur ai fait part de la préoccupation du Canada face à la violence et à la crise humanitaire au Darfour et du besoin d'un déploiement rapide et complet de la mission hybride de maintien de la paix Union africaine-Nations Unies. Je les ai invités à faire leur possible pour instaurer un climat de paix au Darfour. J'ai aussi souligné la préoccupation du Canada à l'égard de la situation des droits de la personne et de la mise en oeuvre de l'Accord de paix global dans le Sud-Soudan."

M. Bernier a dit ignorer comment Khartoum réagira. Invité à dire ce qui se passerait si le gouvernement soudanais, qui a déjà écarté les plaintes de la communauté internationale par le passé, refusait d'agir, il a dit qu'une motion de l'opposition au feuilleton de la Chambre des communes prévoit la réduction des investissements au Soudan, et il a laissé entendre que le gouvernement conservateur pourrait appuyer une telle motion, advenant que Khartoum fasse preuve d'intransigeance.

"C'est à eux qu'il revient de manifester leur bonne volonté, s'ils veulent améliorer la relation", a dit M. Bernier.

Le Canada est un important donateur d'aide au Soudan. Cette aide pourrait totaliser 275 milions $ l'an prochain.

M. Bernier doit se rendre jeudi à Juba, pour y rencontrer des représentants du gouvernement du Sud-Soudan.