Sauver Le Darfour dans le monde

Bush appelle à en finir avec le conflit au Darfour

Rtbf, 19 Février 2008

"Il faut en finir une bonne fois avec le conflit au Darfour" : c'est l'appel lancé mardi par le président américain, actuellement en visite officielle au Rwanda dans le cadre de sa tournée africaine. Pour George Bush, le génocide rwandais de 1994 doit rappeler au monde que le "mal ne peut pas être toléré"…


Il a fallu des semaines à la communauté internationale pour reconnaître qu'un génocide avait bien lieu au Rwanda. Les grandes puissances, dont les Etats-Unis, on été accusées de passivité. Le démocrate Bill Clinton, avait présenté des excuses dès 1998. Et aujourd'hui, George Bush affirme, comme le font de nombreuses organisations américaines, qu'un génocide est en cours dans la région soudanaise du Darfour.

Depuis 2003, la guerre civile qui ravage cette province soudanaise a tué quelque 200.000 personnes et entraîné le déplacement de 2,2 millions d'habitants. Des chiffres cependant contestés par le régime de Khartoum, mais il est vrai que le régime soudanais est accusé par l’ONU d’orchestrer et de participer à ces massacres aux côtés des milices Djandjawid.

Le Rwanda a été le premier pays à envoyer des soldats au Darfour en 2004 pour participer à une mission de paix africaine. George Bush doit annoncer une aide de 100 millions de dollars pour aider à former et à équiper les soldats de la paix de la force hybrique ONU-Union africaine qui doit prendre le relais au Darfour. Bush a lancé un appel aux autres pays pour qu'ils rejoignent la force de paix.

A noter que le Rwanda est la troisième étape de la tournée africaine du président américain, qui passe aussi par le Bénin, la Tanzanie, le Ghana et le Libéria. Des pays que les Etats-Unis ont choisi d'aider dans les domaines de la santé, de l'éducation et de la coopération militaire.