Sauver Le Darfour dans le monde

Steven Spielberg boycotte les Jeux olympiques de Pékin

Le Figaro, 14 Février 2008

Pour ne pas cautionner la politique chinoise au Darfour, le cinéaste renonce à sa participation artistique.
Depuis qu'elle accueille les JO en 2008, Pékin se rêve en rivale de Los Angeles. En engageant le prestigieux cinéaste Steven Spielberg en tant que metteur en scène de la cérémonie d'ouverture, les organisateurs savaient qu'ils allaient apporter une touche de glamour hollywoodien indispensable à toute manifestation internationale. Las, le réalisateur de La Liste de Schindler vient de renoncer à sa participation. «J'ai décidé d'annoncer formellement la fin de mon engagement , a déclaré le cinéaste américain dans un communiqué. Le gouvernement du Soudan porte l'essentiel de la responsabilité de ces crimes en cours, mais la communauté internationale, et en particulier la Chine, devrait en faire plus pour mettre un terme aux souffrances endurées par les habitants du Darfour.» Dans un entretien publié dans le Wall Street Journal, Steven Spielberg a également précisé que « sa bonne conscience ne lui permettait plus de continuer le business comme d'habitude ».

Pour sa part, le Comité international olympique (CIO) a dépassionné l'événement en déclarant, par la voix de sa porte-parole Emmanuelle Moreau, qu'il s'agissait là «d' u ne décision personnelle». L'autre raison du désengagement de Spielberg semble liée aux nombreuses accusations portées à son encontre par la comédienne Mia Farrow. En tant qu'ambassadrice itinérante de l'Unicef, l'ancienne épouse de Woody Allen avait publié en mars 2007 une véhémente tribune dans le Wall Street journal, dans laquelle elle déclarait: « Est-ce que M. Spielberg, qui a fondé en 1994 la Shoah Foundation, est conscient que la Chine finance le génocide au Darfour? » Et d'ajouter en manière de perfidie: «Est-ce que M. Spielberg veut vraiment finir comme la Leni Riefenstahl des Jeux de Pékin?»

Spielberg n'avait pas manqué de réagir, en adressant au président chinois Hu Jintao plusieurs courriers dans lesquels il lui demandait de changer de politique à l'égard du Darfour. Ces envois étant restés lettre morte, Steven Spielberg a donc choisi de renoncer aux JO de Pékin.