Sauver Le Darfour dans le monde

Tchad: les rebelles demandent aux européens de se retirer de l'Eufor

Rtbf, 11 Février 2008

Les rebelles tchadiens accusent l'Eufor, la force de paix européenne qui doit se déployer au Tchad et en Centrafrique, de soutenir le gouvernement tchadien et de ne pas être neutre. Les rebelles tchadiens dénoncent l'attitude de la France, qui va fournir l'essentiel des troupes de l'Eufor. Ils appellent les autres pays européens appelés à composer l'Eufor, à se retirer de la mission…

La France, liée à son ancienne colonie par des accords de coopération militaire, est accusée par les rebelles de soutenir le président tchadien Idriss Deby. Début février, alors que les autorités européennes annonçaient le déploiement de l'Eufor dans les jours à venir, les rebelles ont attaqué la capitale, N’Djamena. Les Européens ont alors décidé de suspendre le déploiement de l'Eufor.

Après plusieurs jours de combats, les rebelles se sont retirés, et aujourd'hui ils accusent la France d'avoir participé directement au conflit. D'après un porte-parole de l'alliance de l'opposition armée, des chars et des hélicoptères français ont ouvert le feu contre les rebelles. Pour l'Alliance, il est clair que les français ont montré ainsi qu'ils ne sont pas neutres dans le conflit. L'armée française de son côté dément toute participation aux combats.

Quoi qu'il en soit, les rebelles demandent à présent aux autres pays européens de ne pas participer à l'Eufor. L'Eufor comptera 3 700 soldats, dont plus de 2 000 francisa. Son déploiement devrait reprendre cette semaine. La force européenne de paix sera déployées dans l'est du Tchad et en Centrafrique. Son objectif : protéger les réfugiés soudanais qui fuient la guerre au Darfour, et les déplacés internes.