Sauver Le Darfour dans le monde

Contributions du Canada à la paix, à la stabilité et à la réduction de la pauvreté au Soudan

Www.dfait-maeci.gc.ca, 12 Septembre 2006

Le Canada participe aux efforts déployés par la communauté internationale pour instaurer une paix durable et la stabilité dans l'ensemble du Soudan. Ses contributions visent surtout à résoudre la crise humanitaire au Darfour, et à soutenir la consolidation de la paix après la signature de l'Accord de paix global Nord-Sud en janvier 2005. Son implication est conforme à l'engagement du gouvernement d'apporter une réponse pertinente dans les cas de menace à la sécurité et à la stabilité internationales. Faisant appel à des ressources diplomatiques, développementales, humanitaires, militaires et policières, cette réponse est assurée par le ministère des Affaires étrangères, le ministère de la Défense nationale et les Forces canadiennes, l'Agence canadienne de développement international ainsi que la Gendarmerie royale du Canada.

Mission de l'Union africaine au Soudan

Le Canada apporte une assistance logistique et technique à la Mission de l'Union africaine au Soudan (MUAS) pour renforcer sa capacité pour la mise en œuvre initiale de la ratification récente de l'Accord de paix sur le Darfour (APD) et mettre en place les conditions pour réussir le passage à une mission de l'ONU aussitôt que possible.

Le 23 mai 2006, le Canada a annoncé une aide additionnelle de 20 millions $ provenant du Fonds pour la paix et la sécurité mondiales (FPSM) du MAECI pour appuyer encore davantage la mission de l'Union africaine au Soudan.

Le Canada a versé 190 millions $ pour soutenir la MUAS depuis sa création en 2004, ce qui fait de lui un des trois principaux contributeurs étrangers à cet égard. La contribution du Canada comprend la location d'hélicoptères et d'avions de transport commerciaux; le prêt de véhicules blindés de transport de troupes; un soutien financier pour l'achat de carburant pour les aéronefs et les véhicules terrestres; un soutien aux opérations de la police civile; la fourniture de matériel de base, dont des casques et des gilets de protection; et le détachement d'experts canadiens, tant militaires, policiers que civils, pour aider à la planification stratégique, à la logistique, aux opérations aériennes, à la formation, au soutien en matière d'information et aux communications.

Le soutien apporté par le Canada répond aux besoins déterminés par l'Union africaine (UA), conformément à l'Accord sur le statut de la mission conclu entre celle-ci et le gouvernement du Soudan. Le Canada encourage activement les autres pays à soutenir cette mission, et contribue à coordonner l'aide internationale à ce sujet. En mai 2005, à la Conférence de l'UA sur l'élargissement de la MUAS, le Canada a été, de tous les pays, celui qui a fait la plus importante contribution pour augmenter l'effectif de la mission à 7 700 personnes. Actuellement, des policiers civils et des experts militaires canadiens participent à la MUAS.

Accord de paix sur le Darfour (APD)

Le Canada a joué un rôle diplomatique central dans les pourparlers de paix intersoudanais sur le Darfour qui ont abouti à la ratification de l'APD le 5 mai à Abuja. Le Canada a collaboré étroitement avec l'Union africaine, l'Union européenne, le Royaume-Uni et les États-Unis afin d'en arriver à une entente au cours des derniers jours de ces négociations. Le Canada a en outre fourni des ressources diplomatiques, financières et d'experts à l'Union africaine pendant toute la durée du processus de paix.

Conseil de sécurité des Nations Unies

Le Canada collabore activement avec d'autres pays aux Nations Unies pour veiller à ce que le Conseil de sécurité assume ses responsabilités concernant le conflit au Darfour, conformément à ses propres résolutions sur la protection des civils en situation de conflit armé, sur les femmes, la paix et la sécurité, ainsi que sur les enfants et les conflits armés. Le Canada joue un important rôle de sensibilisation auprès des membres du Conseil, notamment en encourageant l'élaboration d'un régime de sanctions ciblées visant à mettre un terme à la violence au Darfour, et en faisant en sorte que toutes les parties concernées au Darfour soient tenues responsables de leurs actes.

Cour pénale internationale

La Cour pénale internationale (CPI) a annoncé le 6 juin 2005 qu'elle allait lancer une enquête officielle pour déterminer si des crimes relevant du Statut de Rome ont été commis au Darfour. Le Canada a demandé avec insistance au Conseil de sécurité de renvoyer à la CPI la situation au Darfour. Il a versé une contribution volontaire de 500 000 $ pour faciliter les activités de la CPI au Darfour, et a été le premier pays à agir ainsi.

Mission des Nations Unies au Soudan

Le Canada soutient la Mission de maintien de la paix des Nations Unies au Soudan (UNMIS), qui supervise l'application de l'Accord de paix global conclu en janvier 2005 après une guerre civile qui a duré des décennies dans le Sud du Soudan. Un commandant canadien de la Brigade multinationale d'intervention rapide des forces en attente des Nations Unies (BIRFA), le brigadier général Greg Mitchell, a récemment occupé le poste de commandant adjoint de l'UNMIS. Actuellement, 32 militaires et policiers civils canadiens ont été affectés à cette mission.

Aide humanitaire et aide à la consolidation de la paix

L'aide humanitaire du Canada au Soudan est conçue de manière à combler les besoins fondamentaux et à protéger les personnes déplacées à l'interne et les réfugiés. Elle comprend une aide alimentaire, des abris, des installations pour l'alimentation en eau et l'assainissement ainsi que des soins de santé destinés aux mères et aux enfants. Le Canada a également alloué des ressources pour protéger les civils et les personnes dont les droits ont été violés, pour déployer des spécialistes des droits de la personne, pour familiariser les citoyens aux normes des droits de la personne et à leur application, et pour appuyer les initiatives de consolidation de la paix.

Le 23 mai 2006, le Canada a annoncé un financement additionnel de 20 millions $ pour répondre aux nombreux besoins humanitaires essentiels, alimentaires et non alimentaires, des personnes touchées et des réfugiés des pays voisins notamment du Tchad et du nord de l'Ouganda.

À la Conférence des donateurs tenue à Oslo en avril 2005, le Canada a promis de verser 90 millions $ sur une période de deux ans pour aider le peuple soudanais, dont 40 millions $ en aide humanitaire, 10 millions $ pour les initiatives de consolidation de la paix et de bonne gouvernance, et 40 millions $ pour soutenir l'Accord de paix global et réduire la pauvreté dans les régions couvertes par cet accord. En octobre 2003, soit avant la Conférence d'Oslo, le Canada avait déjà décaissé un total de 50 millions $ pour répondre aux besoins humanitaires au Soudan.

En outre, une somme de 14 millions $ a été allouée au ministère des Affaires étrangères pour lui permettre de soutenir les initiatives de consolidation de la paix dans les domaines de la sécurité, de la gouvernance, de la justice ainsi que du bien-être économique et social, et pour faciliter le processus de paix. Des activités spécifiques seront menées pour faire échec à la violence exercée contre les femmes, aider les organisations communautaires à résoudre les conflits, et former les forces de sécurité au droit international humanitaire.