Sauver Le Darfour dans le monde

Le chef de l'UA lance un appel à toutes les parties impliquées au Darfour

Afp, 24 Décembre 2007

Le président de la Commission de l'Union africaine (UA), Alpha Oumar Konaré, a appelé lundi toutes les parties impliquées dans le conflit au Darfour à aider au déploiement de la force hybride UA-ONU.


Taille du texte
Imprimer
Envoyer


Une semaine avant que la mission africaine (Amis) ne passe le relais à l'Unamid, la force afro-onusienne au Darfour, M. Konaré a appelé les rebelles de cette province de l'ouest du Soudan à une trêve.

«Le gouvernement soudanais a décrété un cessez-le-feu et nous souhaitons que tous les mouvements rebelles en fassent autant pour voir si le gouvernement est sincère», a-t-il affirmé à des journalistes, lors d'une visite dans cette région ravagée par la guerre civile.

«Soyons honnêtes, il y a beaucoup d'actions non contrôlées et s'ils (les rebelles) rejoignent la table des négociations, ce sera essentiel pour la paix au Darfour», a-t-il ajouté à Al-Facher (nord du Darfour), qui doit accueillir le quartier général de la nouvelle force.

«Ce n'est pas à un enterrement (de l'Amis) que nous procédons, c'est le début de la nouvelle phase de la force hybride», a-t-il affirmé.

M. Konaré a appelé le gouvernement de Khartoum à aider à la logistique de l'Unamid, tout en exhortant les pays prenant part à l'opération à fournir l'équipement promis, en particulier les hélicoptères.

M. Konaré s'est ensuite rendu à Khartoum, où il doit notamment rencontrer le président Omar el-Béchir.

L'Unamid, qui doit être composée de 26 000 soldats et policiers, pour la plupart originaires de pays africains, constituera la plus importante mission de la paix au monde.

Son déploiement se heurte à des difficultés logistiques et à ce que l'ONU considère comme des entraves du gouvernement soudanais, qui s'en défend.

La guerre civile au Darfour et ses conséquences ont fait quelque 200 000 morts en près de cinq ans selon des organisations internationales et 2,2 millions de déplacés. Khartoum parle seulement de 9000 tués.