Sauver Le Darfour dans le monde

Attaque contre le chef de l’Amis

Afrique Centrale Info, 16 Décembre 2007


Le chef d'état-major de la force africaine au Darfour, dans l'ouest du Soudan, a été attaqué vendredi par des hommes armés qui ont grièvement blessé son chauffeur, a indiqué dimanche la mission africaine (Amis). "Quatre hommes non identifiés ont attaqué la voiture du colonel ghanéen à El-Facher, dans le nord du Darfour, blessant son chauffeur et s'emparant du véhicule", a déclaré le porte-parole de l'Amis, Noureddine Neznin, qui n'a pas donné le nom de l'officier.

L'Amis, qui doit passer le relais le 31 décembre à la Minuad, la force afro-onusienne au Darfour, a pris au sérieux cet incident.

Son chef et futur patron de l'opération mixte, Rodolphe Adada, a rencontré dimanche le gouverneur du nord du Darfour, Youssef Kibr, pour soulever la question de la sécurité des forces de maintien de la paix.

Ce dernier a indiqué que la police locale avait pu récupérer le véhicule et promis la collaboration de ses services pour faciliter la mission de la force africaine et de la Minuad, selon le porte-parole de l'Amis.

L'attaque a eu lieu au dernier jour de la mission de l'officier ghanéen, a noté M. Mezni. Il a rappelé que la force africaine a perdu 59 hommes, dont une trentaine dans des attaques, depuis son arrivée au Darfour à l'été 2004.

La force africaine de 7.000 hommes a été jugée inefficace parce que mal équipée et mal financée, mais le déploiement de la Minuad, force de 26.000 hommes, se heurte à des difficultés logistiques et à ce que l'ONU considère comme des entraves du gouvernement soudanais, qui s'en défend.

La guerre civile au Darfour et ses conséquences ont fait quelque 200.000 morts en près de cinq ans selon des organisations internationales et 2,2 millions de déplacés. Khartoum parle seulement de 9.000 tués.