Sauver Le Darfour dans le monde

Mia Farrow et des rescapés de Srebrenica manifestent en faveur du Darfour

Liberation, 07 Décembre 2007

L’actrice américaine Mia Farrow et des rescapés de Srebrenica ont appelé vendredi à Sarajevo la communauté internationale et surtout la Chine à intervenir pour mettre un terme au «génocide» au Darfour, province soudanaise en proie à de violents affrontements depuis 2003.

Pékin, qui accueille en 2008 les Jeux olympiques d’été, est accusé de complaisance avec le Soudan pour préserver ses intérêts pétroliers. La Chine importe 60% de la production pétrolière du Soudan.

«Nous partageons notre chagrin avec les mères du Darfour. Nous prions Dieu pour que l’holocauste et le génocide ne se reproduisent plus jamais», a lancé Hatidza Mehmedovic, une musulmane bosniaque dont deux fils et le mari ont été tués en 1995 dans le massacre de Srebrenica, dans l’est de la Bosnie.

Peu avant la fin de la guerre intercommunautaire de Bosnie (1992-1995), les forces serbes bosniaques avaient pris le contrôle de l’enclave musulmane et ont tué quelque 8.000 garçons et hommes, massacre qualifié de génocide par la Cour internationale de Justice.

«Vous comprenez les souffrances et la douleur que nos frères et soeurs endurent (au Darfour) en ce moment même», a dit Mme Farrow à quelque 200 habitants de Sarajevo et des survivants de Srebrenica qui ont assisté dans la capitale bosniaque à un relai de la torche symbolique dans le cadre d’une campagne baptisée «Un rêve pour le Darfour».

Ce relai, entamé il a quatre mois, est déjà passé par plusieurs villes du monde qui ont connu des massacres au cours de leur histoire, notamment Kigali et Erevan.

Le Darfour est le théâtre depuis février 2003 d’une guerre civile qui a fait quelque 200.000 morts et plus de deux millions de déplacés, selon des organisations internationales. Khartoum conteste ce bilan et ne parle que de 9.000 morts.