Le Conseil de sécurité demande l'application immédiate des recommandations sur une opération UA-ONU au Darfour

Onu

Centre De Nouvelles De L'onu, 25 Mai 2007

Par la voix de son président pour le mois de mai, l'ambassadeur américain, Zalmay Khalizad, le Conseil de sécurité a demandé aujourd'hui que les dispositifs d'appui initial et d'appui renforcé à la Mission de l'Union africaine au Soudan soient mis en ?uvre intégralement sans tarder et que le rapport du Secrétaire général et du Président de la Commission de l'Union africaine sur l'opération hybride soit examiné et appliqué immédiatement.

« Le Conseil de sécurité exige en outre que toutes les parties s'acquittent de leurs obligations internationales, appuient le processus politique, respectent le cessez-le-feu, y compris la cessation des bombardements aériens, mettent fin aux violences contre les civils et aux attaques contre les soldats de la paix et facilitent les secours humanitaires », est-il indiqué dans cette déclaration.

Le Conseil de sécurité note que « l'accord entre l'Union africaine et l'Organisation des Nations Unies illustré par le rapport conjoint est un pas important dans l'approche globale du processus de paix au Darfour, qui consiste notamment à relancer le processus politique, à renforcer le cessez-le-feu et à mettre en ?uvre l'approche à trois phases du maintien de la paix devant aboutir à l'opération hybride Union africaine-ONU »

Le Secrétaire général a annoncé hier avoir envoyé au président du Conseil de sécurité, après les consultations qui ont eu lieu avec le président de la Commission de l'Union africaine, M. Alpha Oumar Konaré, le rapport conjoint ONU-Union africaine concernant l'opération hybride proposée au Darfour.

Cette proposition a été également envoyée au Conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine. La proposition conjointe sera ensuite soumise au Soudan.