Darfour : Ban Ki-moon préoccupé par la poursuite des attaques aériennes par le gouvernement

Onu

Centre De Nouvelles De L'onu, 09 Mai 2007

Le Secrétaire général s'est déclaré aujourd'hui « profondément préoccupé » par des informations relatives à des bombardements aériens intervenus au Darfour au cours des trois dernières semaines menés par le gouvernement soudanais.

« Ces attaques ont causé de nouvelles destructions et pertes en vies humaines ainsi que de nouveaux déplacements de populations », déplore un message transmis aujourd'hui par sa porte-parole, qui précise par exemple que l'école du village d'Um Rai a été touchée par des roquettes tirées par un hélicoptère appartenant au gouvernement.

« Le Secrétaire général exhorte le gouvernement du Soudan à cesser toutes les attaques et à respecter pleinement l'accord de paix sur le Darfour, les résolutions du Conseil de sécurité et le droit international humanitaire », indique le message.

Ban Ki-moon a rappelé une fois de plus que « seule une solution politique pourrait ramener la paix et la stabilité au Darfour ».

Lors de la dernière grande réunion du Secrétaire général des Nations Unies, avec le président du Soudan, Omar El-Béchir, le président de la Commission de l'Union africaine, Alpha Oumar Konare, et le Secrétaire général de la Ligue des Etats arabes, Amre Moussa, à l'invitation du roi Abdallah d'Arabie saoudite, les participants ont « convenu de redoubler leurs efforts pour inclure toutes les parties concernées au processus de paix afin d'accélérer la réconciliation politique, y compris les non signataires de l'accord de paix d'Abuja (dépêche du 05.05.2006) et le gouvernement du Soudan ».

Le gouvernement a signé en mai 2006 un accord de paix avec une partie des mouvements rebelles du Darfour, qui stipulait une cessation des hostilités entre ces groupes.

Par ailleurs, la porte-parole a annoncé aujourd'hui lors de son point de presse que l'Envoyé spécial du Secrétaire général pour le Darfour, Jan Eliasson, se trouvait aujourd'hui, aux côtés de l'envoyé spécial de l'Union africaine, Salim Ahmed Salim, à Juba, capitale du Sud-Soudan, pour y rencontrer le Premier Vice-président du Soudan et président du gouvernement du Sud-Soudan, Salva Kiir.

Les discussions devraient porter en particulier sur l'initiative du Mouvement de libération du peuple du Soudan (SPLM) afin de contribuer à relancer le processus de paix.