Soudan : le Conseil de sécurité demande la nomination d'urgence d'un nouveau Représentant spécial

Onu

Centre De Nouvelles De L'onu, 01 Mai 2007

Le Conseil de sécurité a prorogé aujourd'hui la Mission des Nations Unies au Soudan (UNMIS) pour une période de six mois, jusqu'au 31 octobre 2007, demandant au Secrétaire général de nommer d'urgence un nouveau Représentant spécial pour le Soudan.

Par sa résolution S/2007/240, adoptée à l'unanimité, le Conseil de sécurité a aussi appelé toutes les parties nord et sud-soudanaises à respecter l'Accord de paix global.

La résolution appelle aussi toutes les parties au Darfour à « signer sans retard l'Accord de paix sur le Darfour » et à « ne rien faire qui puisse en entraver l'application ».

Le poste de Représentant spécial est vacant depuis le début de l'année 2007, après l'expiration du mandat du hollandais Jan Pronk, qui occupait le poste depuis la création de la Mission.

Ce dernier avait fait l'objet d'une polémique après que le gouvernement soudanais l'avait déclaré persona non grata dans le pays.

Le ministre des Affaires étrangères du Soudan avait transmis au Secrétaire général d'alors, Kofi Annan, une lettre lui indiquant que la mission de Jan Pronk avait « pris fin » et demandant à ce dernier de quitter le pays dans les 72 heures (dépêche du 23.10.06).

Aucun successeur n'a été nommé après l'expiration de son mandat à la fin 2006.

Le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, Jean-Marie Guéhenno, avait récemment convenu devant la presse de la difficulté à trouver la bonne personne.

« C'est une tâche écrasante. Il est déjà assez difficile d'être un politicien dans son pays, c'est encore plus difficile dans un pays étranger » a-t-il expliqué, jugeant que l'actuel Représentant spécial par intérim faisait un excellent travail.

Les activités de négociation politique visant à rétablir la paix au Darfour sont à l'heure actuelle principalement remplies par Jan Eliasson, ancien président de l'Assemblée générale, nommé depuis janvier dernier au poste d'Envoyé spécial pour la crise au Darfour (dépêche du 16.04.2007).

Jan Eliasson se trouvait ce week-end en Libye pour une réunion sur le Darfour qui a abouti sur l'adoption d'une déclaration politique sur cette crise, a rapporté aujourd'hui la porte-parole du Secrétaire général, Michèle Montas, lors de son point de presse quotidien, au siège de l'ONU, à New York.