HCR : des réfugiés tchadiens s'éloignent encore de leurs villages par crainte des attaques

Onu

Centre De Nouvelles De L'onu, 19 Mars 2007

Un premier groupe de 220 réfugiés tchadiens a été transporté, à sa demande, des régions frontalières entre le Tchad et le Soudan vers le camp d'Um Shalaya, dans l'ouest du Darfour, rapporte aujourd'hui le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR).

« La situation sécuritaire à la frontière s'est détériorée ces derniers mois et 550 réfugiés ont demandé il y a un mois à être déplacés vers des régions plus sures, situées plus avant dans l'ouest du Darfour », rapporte un communiqué publié aujourd'hui depuis le camp d'Um Shalaya.

Un convoi de 14 camions mis en place par l'Organisation internationale pour les migrations a quitté le village d'Arara, à la frontière entre les deux pays, et est arrivé le jour suivant dans le camp du HCR, 75 kilomètres à l'intérieur du Darfour.

Toutefois, « sur les 20.000 réfugiés tchadiens dans l'ouest du Darfour, environ 16.000 ont choisi de rester près de la frontière pour disposer d'un meilleur accès à leurs fermes et pour pouvoir retourner rapidement chez eux au cas où la menace sur leur sécurité disparaîtrait », poursuit le HCR.

Le camp d'Um Shalaya a été ouvert au mois de m ai dernier. Il comptait 3.689 réfugiés avant ce dernier afflux, alors qu'un prochain convoi devrait quitter Arara vendredi.

Le HCR, anticipant l'accroissement du camp, a notamment commencé à construire une école dans un village situé à proximité, à la fois à destination des réfugiés et de la communauté qui les accueille.

Dans ce camp, l'Agence tente de créer des opportunités de formation et de conseil pour les réfugiés, notamment pour les femmes.

Depuis que le conflit du Darfour a débordé sur la frontière sud-est du Tchad, à la fin 2005, quelques 120.000 Tchadiens ont été déplacés et 20.000 ont trouvé refuge au Soudan.

En tout, le conflit qui a éclaté au mois de février 2003 aurait fait 200.000 morts et deux millions de déplacés.

230.000 réfugiés soudanais vivent dans 12 camps de réfugiés du HCR dans l'est du Tchad.