Malgré les « déceptions successives », Kofi Annan espère bientôt un cessez-le-feu au Darfour

Onu

Onu, 22 Décembre 2006

Après avoir été « si souvent déçu » sur le Darfour, le Secrétaire général a exprimé aujourd'hui devant le Conseil de sécurité l'espoir d'être « enfin près de réussir à arracher le peuple du Darfour au sort épouvantable qui est le sien actuellement ».

« Les rapports que j'ai reçus de mon Envoyé à Khartoum, M. Ould Abdallah, m'encouragent à penser que demain peut-être nous allons recevoir le feu vert du Président Bashir pour un cessez-le-feu total, des efforts renouvelés en vue de la participation de toutes les parties à la recherche d'une solution politique, et le déploiement de la force hybride Union africaine-Nations Unies qui a été proposée pour protéger la population », a déclaré ce matin le Secrétaire général devant le Conseil de sécurité.

« Il faudra voir ce que dit le document que rapportera M. Ould-Abdallah », a dit le Secrétaire général en référence à son Envoyé spécial dépêché à Khartoum pour obtenir des clarifications du gouvernement soudanais sur son accord au principe du déploiement d'une force conjointe de l'Union africaine et des Nations Unies, sous l'emblème de l'ONU, pour protéger les populations civiles au Darfour en proie aux attaques des milices et des rebelles (dépêche du 18.12.06 et dépêche du 19.12.06).

« Mais nous avons été si souvent déçus que nous ne pouvons compter sur rien », a déploré le Secrétaire général.

« Ce que je sais, c'est que le Conseil, secondé habilement par mon successeur, continuera de s'occuper de ces crises, et de beaucoup d'autres encore », a souligné Kofi Annan.