La CPI sensibilise la diaspora soudanaise à Dublin, en Irlande

Cour Pénale Internationale

Cpi, 20 Juillet 2011

Le 16 Juillet 2011, une cinquantaine de représentants de la diaspora soudanaise exilée en Irlande a participé à une session interactive organisée par l’Unité de la sensibilisation pour promouvoir une meilleure compréhension de la Cour pénale internationale (CPI) et de son mandat, et fournir des informations officielles sur les développements judiciaires des affaires portées devant la Cour concernant la situation au Darfour. La réunion s’est également tenue à l’occasion du 17 juillet-Jour de la justice pénale internationale, qui commémore le 13ème anniversaire du Statut de Rome, traité fondateur de la Cour.

La session de sensibilisation a été facilitée par le Darfur Solidarity Group en Irlande. Les participants se sont rendus à Dublin à partir de différentes zones rurales éloignées, et ont montré un grand intérêt pour le rôle judiciaire de la CPI et son impact sur le Soudan, ainsi que les développements judiciaires dans trois affaires en cours.

A la demande des participants, des représentants de la CPI ont fourni une présentation générale sur la Cour, les différentes étapes de sa procédure, les éléments d’un procès équitable, les droits des victimes à participer aux procédures devant la Cour afin d’avoir leurs intérêts et préoccupations entendus par un avocat, ainsi que de demander des réparations si l’accusé est reconnu coupable. Le mandat et les politiques du Bureau du Procureur ont également été abordés. Les présentations ont été suivies par une séance de questions et réponses.

La rencontre avec la diaspora soudanaise en Irlande s’inscrit dans les efforts déployés dans le cadre du plan stratégique pour la sensibilisation concernant la situation au Darfour. Cette stratégie vise à diffuser des informations exactes sur la Cour et à engager les communautés soudanaises concernées dans un dialogue avec la CPI, y compris ceux qui ont été forcés de vivre hors du Soudan.

Aucun des participants n’avait eu un contact direct avec des représentants de la CPI avant cette réunion. Darfur Solidarity Group a exprimé sa gratitude à l’Unité de la sensibilisation au nom des participants, pour avoir rendu la CPI plus proche d’eux. Les questions posées lors de la discussion ont porté sur les dispositions du Statut de Rome pour exécuter ses décisions telles que les mandats d’arrêt.

Le Programme de sensibilisation pour le Darfour pour l’année 2011 cible les communautés du Soudan résidant aux Pays-Bas, en France, en Irlande, au Royaume-Uni, au Qatar, en Egypte et aux Etats-Unis. Des réfugiés soudanais au Tchad oriental y participent également.

Contexte

La situation au Darfour a été déférée à la CPI par le Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations Unies (ONU) dans sa résolution 1593 du 31 mars 2005. Aujourd’hui, trois affaires sont en cours devant la CPI dans le cadre de cette situation : Le Procureur c. Ahmad Muhammad Harun (Ahmad Harun) et Ali Muhammad Ali Abd-Al-Rahman (Ali Kushayb), Le Procureur c. Omar Hassan Ahmad Al Bashir, et Le Procureur c. Abdallah Banda Abkaer Nourain et Saleh Mohammed Jerbo Jamus.

Les suspects (Harun, Ali Kushayb et Al Bashir) dans les deux premières affaires sont toujours en fuite. Le 7 mars 2011, la Chambre préliminaire I a décidé à l’unanimité de confirmer les charges de crimes de guerre à l’encontre d’Abdallah Banda et de Saleh Jerbo, et les a renvoyés en jugement. Le 16 mars 2011, la Présidence de la CPI a constitué la Chambre de première instance IV et lui a renvoyé cette affaire.