Un diplomate tunisien nommé médiateur adjoint pour le Darfour

Onu

Centre Des Nouvelles De L'onu, 15 Septembre 2008

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon et le président de l'Union africaine, Jean Ping, ont nommé lundi M. Azouz Ennifar, de la Tunisie, en qualité de Médiateur conjoint des Nations Unies et de l'Union africaine (UA) pour le Darfour.
M. Ennifar assistera le Médiateur en chef, Djibril Yipènè Bassolé, du Burkina Faso, a dit un porte-parole adjoint du Secrétaire général, lors du point de presse quotidien à New York.

M. Azouz Ennifar a une expérience approfondie du maintien de la paix, de la médiation et de la diplomatie, a noté le porte-parole.

Il a été représentant spécial du Secrétaire général par intérim et chef de la Mission des Nations Unies en Ethiopie et Erythrée (MINUEE) de juillet 2005 à juillet 2008.

Il a aussi été ambassadeur de la Tunisie aux Etats-Unis, en République démocratique du Congo, en Indonésie, au Brésil, en Italie et auprès de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international.

Le Darfour est en conflit armé depuis 2003, après que plusieurs mouvements rebelles ont pris les armes contre le gouvernement central de Khartoum pour défier des politiques qui laissaient la région de l'Ouest du Soudan dans l'abandon et privilégiait globalement les populations nomades arabes contre les populations agricoles africaines.

Le conflit opposant le gouvernement soudanais et des milices de cavaliers armés connus sous le nom de Janjawids aux mouvements du Darfour a fait au moins 300.000 morts et causé le déplacement de plus de 2 millions de personnes. A ce jour 4 millions de personnes au Darfour survivent grâce à l'assistance des Nations Unies.

Un accord de paix sur le Darfour a été signé sous les auspices des Nations Unies à Abuja en novembre 2004, mais les combats continuent entre de nombreuses factions et mouvements dissidents et non signataires des accords. Un nouveau cycle de négociations organisé à Syrte, en Libye, n'a pas eu l'effet escompté.