Darfour : le médiateur conjoint UA-ONU préoccupé par la poursuite des violences

Onu

Centre Des Nouvelles De L'onu, 13 Septembre 2008

Le médiateur en chef conjoint de l'Union africaine et des Nations Unies, Djibril Bassolé, s'est déclaré vendredi préoccupé par les informations sur la poursuite des affrontements au Darfour (Soudan) et a appelé toutes les parties à la retenue.
M. Bassolé a appelé toutes les parties impliquées « à cesser toutes les activités militaires afin de protéger les civils et créer les conditions d'un dialogue politique », selon un communiqué publié par son équipe.

Le Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et Coordonnateur des secours d'urgence de l'ONU, John Holmes, s'était lui aussi déclaré mercredi « profondément préoccupé » par la poursuite des violences au Darfour et notamment par une offensive militaire dans le Nord Darfour et le Djebel Marra.

Il avait appelé toutes les parties au conflit à cesser les hostilités immédiatement et à entamer des négociations significatives avec Djibril Bassolé, afin de parvenir à un règlement négocié.

De son côté, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a salué vendredi la création d'un comité ministériel sur le Darfour sous la présidence conjointe du Premier ministre et ministre des affaires étrangères du Qatar, Sheikh Hamad bin Jassim bin Jabr Al-Thani, du Secrétaire général de la Ligue des Etats arabes, Amr Moussa, et du président de la Commission de l'Union africaine, Jean Ping.

Ce comité travaillera en étroite collaboration avec M. Bassolé, a souligné M. Ban, dans une déclaration transmise par sa porte-parole.