Darfour-Ouest: l'ONU exhorte les parties à protéger les civils

Onu

Centre Des Nouvelles De L'onu, 25 Février 2008

Rodolphe Adada, le Représentant conjoint de l'Union africaine (UA) et de l'ONU pour le Darfour et Ameerah Haq, la Coordonnatrice humanitaire au Soudan, ont appelé à protéger les civils des attaques qui font rage dans la zone de Jebel Moon, dans le Darfour-Ouest, depuis la semaine dernière.

« Nous sommes extrêmement inquiets pour la sécurité de milliers de civils dans cette zone », ont déclaré Rodolphe Adada et Ameerah Haq, qui ont reçu hier matin des informations sur des bombardements aériens dans la zone de Jebel Moon, dans le Darfour-Ouest.

« Nous avons reçu l'assurance, par le gouvernement, que les civils pourraient quitter la zone pour se mettre à l'abri », ont-ils annoncé, en exprimant le souhait que ces assurances soient aussi données par les mouvements rebelles.

« A ce stade, les risques pour les civils sont beaucoup trop élevés », ont-ils dénoncé, souhaitant que les combats cessent si les populations civiles se trouvaient ainsi menacées.

Tout en rappelant que la solution aux problèmes du Darfour ne pouvait être que de nature politique, les deux hauts responsables ont ajouté que « le monde avait les yeux fixés sur le Darfour » et sur les personnes innocentes prises au piège des combats.

« Nous cherchons maintenant un accès humanitaire à Jebel Moon et les zones environnantes », ont-ils informé.

La semaine dernière John Holmes, le Coordonnateur humanitaire de l'ONU, appelait à la cessation des hostilités dans la région, où des dizaines de milliers de civils sont exposés aux violents combats (dépêche du 19.02.2008).