ONU: les rebelles du Darfour priés de mettre de l'ordre dans leurs idées

Redaction

Afp, 07 Novembre 2007

Un responsable de l'ONU a déclaré lundi qu'il était temps pour les rebelles du Darfour qui ont boycotté des pourparlers de paix en Libye en octobre de "mettre de l'ordre dans leurs idées" et de décider qui les représenterait lors de la prochaine étape.

"La communauté internationale est prête à déverser des millions de dollars d'aide à la reconstruction et au développement au Darfour," a déclaré à la presse Ahmad Fawzi, un porte-parole de l'équipe de l'ONU et de l'Union africaine (UA) qui joue un rôle de de médiation entre Khartoum et les mouvements rebelles du Darfour.

"Je pense que les mouvements rebelles devraient mettre de l'ordre dans leurs idées. Il est important qu'ils décident qui va les représenter et de le faire rapidement", a ajouté M. Fawzi, qui était de retour de Syrte, en Libye, où il a assisté fin octobre aux pourparlers intersoudanais sur le Darfour.

Ces pourparlers ont été qualifiés d'échec par le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, après le refus de plusieurs chefs rebelles d'y participer.

"Le temps ne travaille pour personne (...), des gens souffrent dans les camps", a dit M. Fawzi, en référence aux quelque 2,2 millions d'habitants du Darfour qui ont fui leurs villages depuis le début de la guerre civile en février 2003 dans cette province occidentale du Soudan.

"Ils (les rebelles) sont les bénéficiaires de ce processus et ils doivent à leur peuple de se déterminer sur une position unifiée", a-t-il ajouté.

M. Fawzi a indiqué que la prochaine phase du processus de paix commencerait lors de la première semaine de décembre et a appelé les groupes récalcitrants à y prendre part.

Une force de paix conjointe de l'ONU et de l'UA d'environ 26.000 hommes doit être déployée dans les prochains mois au Darfour, où plus de 200.000 personnes sont mortes de la guerre et de ses conséquences, selon des chiffres de l'ONU qui sont contestés par le Soudan.