Saisie d'un hebdomadaire d'opposition au Soudan

Redaction

Afp, 29 Août 2007

La police soudanaise a saisi l'hebdomadaire Al-Midan, l'organe du parti communiste soudanais, sans fournir d'explications, a affirmé à l'AFP l'un de ses journalistes dans la nuit de mardi à mercredi.

"Des membres des forces de sécurité ont fait irruption (mardi) dans l'imprimerie et ont pris tous les exemplaires de notre hebdomadaire, refusant de nous expliquer pourquoi", a déclaré Fayçal Baqir.

"Il est évident qu'ils voulaient faire perdre de l'argent à notre parti", a-t-il ajouté.

D'après M. Baqir, l'édition nationale de la publication contenait des appels à la liberté de la presse et des articles dénonçant la saisie la semaine dernière du quotidien Raï al-Chaab, l'organe du Congrès populaire, un parti de l'opposition islamiste soudanaise.

Selon le rédacteur en chef de ce journal, Yassine Omar Imam, l'opération pourrait être liée au fait que Raï al-Chaab avait rapporté des attaques présumées contre des ambassades occidentales et la représentation de l'ONU à Khartoum.

Reporters sans frontières (RSF) a dénoncé vendredi les nouvelles mesures de censure imposées par Khartoum à six quotidiens privés, dont Raï al-Chaab, dans le but, selon l'organisation, d'étouffer l'arrestation de personnes soupçonnées de préparer ces attaques.