Violences sexuelles au Darfour: l'ONU dénonce l'impunité

Redaction

Edicom.ch, 21 Août 2007

L'ONU a dénoncé l'impunité dont bénéficient les auteurs de violences sexuelles au Darfour. Le Haut Commissariat aux droits de l'homme a demandé la création d'un organe indépendant pour enquêter sur les viols et l'esclavage sexuel.

Le rapport de l'ONU contient de nouveaux témoignages accablants décrivant le sort de femmes enlevées, violées et réduites en esclavage sexuel par les forces armées soudanaises et leurs alliées à Deribat et dans les villages voisins, dans le sud du Darfour. Ces violations massives des droits de l'homme ont été commises en décembre lors d'une attaque dans cette région.

Selon ces témoignages, une cinquantaine de femmes ont été enlevées et systématiquement violées par les attaquants. Femmes et enfants détenus pendant un mois n'ont pas reçu les soins médicaux nécesaires ni l'alimentation suffisante. Beaucoup d'enfants ont été témoins de scènes de viols multiples.