Darfour : des experts de l'ONU évoquent un "nettoyage ethnique"

Afp

Le Monde, 28 Juillet 2007

Le Comité des droits de l'homme de l'ONU, un groupe réunissant dix-huit experts indépendants chargé de veiller au respect du Pacte international sur les droits civils et politiques, a vivement critiqué le Soudan, dans un rapport paru vendredi 27 juillet, dénonçant l'impunité dont bénéficient "les milices qui se livrent à un nettoyage ethnique" au Darfour, et demandant à Khartoum de leur couper toute aide financière et matérielle.

Dans ses conclusions, le groupe note avec inquiétude que "des violations graves, systématiques et étendues des droits de l'homme, notamment des meurtres, des viols, des déplacements forcés et des attaques contre la population civile, ont été commis et continuent à être commis dans l'impunité la plus totale partout au Soudan, particulièrement au Darfour". Il a également noté une banalisation de la torture dans le système carcéral soudanais et le recrutement forcé d'enfants-soldats dans l'armée, ainsi que le maintien de l'esclavage.

"ASSISTANCE TECHNIQUE"

Parmi les recommandations adressées au gouvernement soudanais, le rapport de neuf pages demande notamment à Khartoum de "s'assurer qu'aucun soutien financier ou matériel n'est dirigé vers les milices qui se livrent à un nettoyage ethnique ou s'attaquent directement aux civils".

Ivan Shearer, un des rapporteurs du comité, a reconnu qu'"une assistance plus ou moins caché a été donnée à des éléments qui ont commis ces violations". Le comité a abouti à ces conclusions en se basant sur des informations recueillies par le gouvernement soudanais, les Nations unies et plusieurs ONG.