Annan rappelle son envoyé spécial au Soudan

Rci

Radio Chine Internationale, 23 Octobre 2006

Le secrétaire général de l'ONU Kofi Annan a rappelé son représentant spécial au Soudan à New York dans le cadre des allégations selon lesquelles l'envoyé aurait lancé une "guerre psychologique" contre l'armée soudanaise, a annoncé dimanche le porte-parole de l'ONU, Stephane Dujarric.

Dans un communiqué publié par le porte-parole, M. Annan a déclaré qu'il avait reçu dimanche matin une lettre du gouvernement soudanais lui demandant de rappeler Jan Pronk, qu'il avait nommé représentant spécial de l'ONU pour le Soudan en juin 2004.

M. Annan, passant en revue la lettre, a demandé à M. Pronk de retourner au siège de l'ONU pour des consultations, a indiqué à la presse M. Dujarric.

Il est rapporté que le ministère soudanais des Affaires étrangères a donné à M. Pronk une durée de 72 heures pour quitter le pays. La partie soudanaise a accusé l'envoyé de l'ONU d'avoir lancé une guerre psychologique contre son armée par la propagation d'informations fabriquées pour semer le doute sur les capacités de son armée à maintenir la sécurité et la stabilité du pays.

M. Pronk a écrit la semaine dernière sur son blog personnel que l'armée soudanaise avait perdu deux batailles majeures au Darfour, subissant de lourdes pertes en vies humaines. L'une des batailles a eu lieu à Umm Sidir le mois dernier et l'autre à Karakaya début octobre.

Les conflits ont éclaté dans la région du Darfour (ouest du Soudan) en février 2003, après que les rebelles locaux eurent pris les armes contre le gouvernement, qu'ils accusent de négligence envers cette région aride.