Projet de l'Onu permettant l'usage de la force au Darfour

Reuters

L'express, 12 Juillet 2007

Le Conseil de sécurité des Nations unies a présenté mercredi un projet de résolution permettant l'usage de la force et l'envoi de 26.000 hommes au Darfour, pour protéger les populations civiles et les personnels humanitaires.

Soutenue par la France, la Grande-Bretagne et le Ghana, l'adoption de cette résolution est un préalable indispensable à l'envoi de troupes d'interposition mandatées par l'Onu.

Selon les termes de ce projet, la force pourrait être utilisée afin de protéger les personnels des Nations unies, leurs installations et équipements, mais également les personnels des organisations humanitaires présentes sur le terrain, ainsi que les populations civiles menacées par la violence.

Cette opération, associant l'Onu à l'Union africaine, serait désignée sous le sigle UNAMID (United Nations African Union mission in Darfur), et elle intégrerait les 7.000 soldats déjà envoyés par l'organisation africaine sur le terrain.

Depuis 2003, le conflit dans cette région de l'ouest du Soudan a fait 200.000 morts et 2,5 millions de déplacés, selon les experts.