Le Conseil de sécurité demande l'application immédiate d'un projet d'accord ONU-UA sur une opération hybride au Darfour

Redaction

Xinhua, 25 Mai 2007

Le Conseil de sécurité de l'ONU a demandé vendredi l'application immédiate d'un projet d'accord entre l'ONU et l'Union africaine (UA) sur une opération hybride de maintien de la paix au Darfour dans l'ouest du Soudan.

Dans une déclaration présidentielle, le Conseil de sécurité a demandé que "les dispositifs d'appui initial et d'appui renforcé à la Mission de l'Union africaine au Soudan soient pleinement mis en oeuvre sans tarder".

Il a appelé toutes les parties concernées à "s'acquitter de leurs obligations internationales, appuyer le processus politique, mettre fin aux violences contre les civils et aux attaques contre les soldats de la paix et faciliter les secours humanitaires".

Le projet d'accord ONU-UA "contient des recommandations concernant le mandat et la structure de l'opération, des détails concernant les différentes composantes de l'opération envisagée et leurs fonctions respectives et rend compte des efforts déployés par la communauté internationale pour appuyer le processus de paix au Darfour et renforcer la Mission de l'Union africaine au Soudan (MUAS)", a noté le Conseil de sécurité dans sa déclaration.

Il a qualifié le projet d'accord ONU-UA de "pas important dans l'approche globale du processus de paix au Darfour, qui consiste notamment à relancer le processus politique, à renforcer le cessez- le-feu et à mettre en oeuvre l'approche à trois phases du maintien de la paix devant aboutir à l'opération hybride Union africaine- ONU".

La déclaration a été lue par le président du Conseil de sécurité pour le mois de mai, Zalmay Khalizad des Etats-Unis.

L'UA, l'ONU et le gouvernement soudanais sont parvenus en novembre dernier à un projet d'accord à trois phases, baptisé " plan Annan", d'autant qu'il a été proposé par le secrétaire général de l'ONU d'alors, Kofi Annan.

La première phase du plan qui concerne un "appui léger" est actuellement en cours, tandis que le Soudan a annoncé le 16 avril dernier l'approbation du démarrage de la deuxième phase qui concerne un "appui lourd".

La deuxième phase du "plan Annan" porte sur le déploiement de 3. 000 Casques bleus de l'ONU et de six hélicoptères d'attaque au Darfour, dans le cadre des renforts à la force de l'UA de maintien de la paix au Darfour composée de 7.800 militaires. Pour la troisième phase, un nombre plus important de Casques bleus de l'ONU sera envoyé au Darfour.