Kadhafi met le monde en garde contre une ingérence au Darfour

Redaction

Centrafrique Presse, 29 Avril 2007

Le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi a mis en garde samedi l`Occident contre son implication dans la crise au Darfour et a réitéré son opposition au déploiement au Soudan d`une force internationale de maintien de la paix.

Kadhafi s`exprimait en recevant des délégations internationales qui doivent participer à des discussions sur le Darfour, où quatre années de combats entre les rebelles, les forces gouvernementales et les milices arabes Djandjaouids ont fait au moins 200.000 morts et déplacé quelque 2,5 millions de personnes.

"Mon conseil au monde est le suivant: après cette conférence, après avoir trouvé des solutions à la crise, il faudra ignorer les parties au conflit si celles-ci ne répondent pas positivement à ces solutions", a-t-il dit.

Les Nations unies, l`Union africaine, les Etats-Unis, l`Union européenne sont représentés à ces discussions, ainsi que la Grande-Bretagne, le Soudan, le Tchad, l`Erythrée, l`Egypte, la France, le Canada, la Norvège et la Russie.

"J`appelle le monde à ne pas les financer, à cesser de les soutenir et à ne pas envoyer de forces internationales", a-t-il ajouté.