Darfour: Ban salue l'accord du Soudan à un soutien logistique de l'ONU

Redaction

Afp , 17 Avril 2007


Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, a salué lundi comme "un signe très positif" la décision du Soudan d'accepter le déploiement de quelque 3.000 personnels de l'ONU en soutien de la force de l'Union africaine (UA) au Darfour.

"C'est un signe très positif", a déclaré M. Ban à la presse après avoir rendu compte des derniers développements de la situation au Darfour aux membres du Conseil de sécurité, en compagnie du président de la commission de l'UA, Alpha Oumar Konaré.

"L'UA et moi avons l'intention d'agir rapidement pour préparer le déploiement" des forces de soutien de l'ONU, deuxième phase d'un plan de l'ONU qui doit aboutir à terme sur l'envoi d'une force "hybride" ONU-UA d'environ 20.000 hommes pour protéger la population civile au Darfour, a-t-il ajouté.

Le chef de l'ONU a appelé "les fournisseurs de troupes et de policiers, ainsi que les bailleurs de fonds à contribuer généreusement afin de renforcer le plus tôt possible l'opération de maintien de la paix au Darfour", a déclaré par ailleurs sa porte-parole, Michèle Montas. Il a également appelé "à la cessation sans délai des hostilités sur le terrain", a-t-elle ajouté.

Le Soudan, dont les atermoiements retardent depuis des mois l'envoi, souhaité par la communauté internationale, d'une force internationale dans sa province occidentale pour protéger la population civile, a fait une ouverture lundi.

Il a accepté toute la phase II de soutien de l'ONU à l'actuelle force africaine au Darfour (Amis, dont le mandat expire fin juin), y compris des hélicoptères d'assaut, même si la question d'une opération massive de paix dans cette région reste encore posée.

Le feu vert de Khartoum est venu après que M. Ban eut assuré que les hélicoptères ne seraient utilisés par le contingent de l'ONU qu'à des fins défensives et non offensives.