Réunion tripartite sur le Darfour lundi à Addis-Abeba

Panapress

Panapress , 07 Avril 2007

L’Organisation des Nations unies (ONU), l’Union africaine (UA) et le gouvernement soudanais vont se réunir lundi à Addis-Abeba, en Ethiopie, pour finaliser les importantes "mesures d’appui" à la mission de l’UA dans la région du Darfour, au Soudan, a déclaré le Secrétaire-général de l’ONU, Ban Ki-moon.

"La réunion de lundi n’a pas pour but de renégocier les mesures, la seconde phase du processus en trois phases devant aboutir au déploiement éventuel de la force hybride ONU-UA", a déclaré M. Ban à la presse, à l’issue d’une séance d’information avec le Conseil de sécurité, jeudi, sur son voyage de 11 jours au Moyen-Orient.

"Etant donné que Khartoum a émis certaines réserves concernant mes propositions, cette réunion servira à clarifier et à échanger les points de vue concernant ces mesures d’appui", a-t-il ajouté.

"Nous espérons que, grâce à ces différentes réunions consultatives, nous serons en mesure de déployer une force hybride dès que possible", a dit M. Ban.

Le président du comité des sanctions sur le Soudan, l’Italien Marcello Spatafora a informé le Conseil de sécurité de l’ONU des travaux dudit comité.

La réunion d’Addis-Abeba fera suite à la rencontre de la semaine dernière à Riyad, en Arabie saoudite, à laquelle ont participé M. Ban, le président soudanais Omar el-Béchir, l’UA et la Ligue des Etats arabes, qui a convenu d’un redoublement des efforts en vue de régler le conflit du Darfour, grâce à un plan en trois phases devant mener au déploiement d’une force de paix hybride dans la région.

La Mission de l’UA au Soudan (AMIS), actuellement au Darfour, prévoit une force de 7.000 hommes.

Dans le cadre de ce plan en trois phases, la Mission de l’ONU au Soudan (UNMIS) fournit à l’AMIS un "léger appui" qui consiste en des conseillers politiques, du personnel civil, des ressources supplémentaires et un appui technique.

Les importantes mesures d’appui devraient impliquer "des centaines" de personnel de l’ONU et de l’appui logistique, tandis que la future force hybride ONU-UA se composera de 17.000 soldats et 3.000 officiers de Police.

Par ailleurs, M. Ban espère la tenue d’une autre réunion de haut niveau sur la crise au Darfour, à Addis-Abeba, du 16 au 17 avril, avec le président de la Commission de l’UA, Alpha Oumar Konaré, l’Envoyé spécial de l’ONU pour le Darfour, Jan Eliasson et son homologue de l’UA, Salim Ahmed Salim.