Viols et disparitions au Darfour

Associated Press (ap)

Ap, 06 Avril 2007

Louise Arbour demande l'ouverture d'une enquête
Le haut commissaire de l'ONU pour les Droits de l'homme, la Canadienne Louise Arbour a demandé au gouvernement soudanais l'ouverture urgente d'une enquête sur des accusations de viols impliquant ses soldats et qui se sont déroulés en décembre dernier au Darfour.
Dans le communiqué publié par ses services à Genève, Louise Arbour demande également l'ouverture d'une enquête l'enlèvement présumé en septembre dernier de 19 hommes par la faction de l'Armée de libération du Soudan du leader rebelle Minni Minnawi.

Les informations sur ces deux incidents ont été collectées par une équipe de trente enquêteurs de l'agence onusienne des droits de l'homme travaillant dans la région du Darfour.

Sur les viols, les enquêteurs ont découvert que ces abus sexuels se seraient produits à la mi-décembre et un peu plus tard dans neuf villages de la région de Jebel Marra dans l'est du Darfour. Et on dénombrerait au moins 15 cas de viols et d'abus sexuels attribués aux soldats.

«Certaines des victimes n'étaient âgées que de 13 ans et au moins deux femmes enceintes figurent parmi les victimes de cette violence», souligne le communiqué.