Plus de 40 tués dans une attaque attribuée au djanjawids au Darfour

Redaction

Belga , 31 Mars 2007

Au moins quarante personnes ont été tuées dans une attaque samedi, dans le sud du Darfour, au Soudan, attribuée par un mouvement rebelle et un proche des victimes à la milice pro-gouvernementale des djanjawids. "J'ai les noms de 43 membres de la tribu arabe des Torjam qui ont été tués samedi dans une attaque menée par des Gardes-frontières (nom généralement donné aux janjawids) dans un zone à l'ouest de Nyala (chef-lieu de la province du Darfour sud)", a déclaré un chef rebelle, Ibrahim Ahmed Ibrahim. Un membre de la tribu des Torjam à Nyala a confirmé l'attaque mais a donné un bilan plus lourd des victimes, parlant de 53 tués.

Le Darfour, dans l'ouest du Soudan, est en guerre civile depuis quatre ans. Les combats et leurs conséquences ont fait, selon des organisations internationales, 200.000 morts et 2 millions de déplacés, des chiffres contestés par les autorités soudanaises.