Le SPLM contre tout retrait des troupes rwandaises du Darfour

Redaction

Angola Press, 24 Mars 2007

L`éventuel retrait des troupes rwandaises de la région du Darfour pourrait replonger cette région nord-ouest du Soudan dans une nouvelle escalade de violence, a estimé vendredi, la presse rwandaise citant le chef de la ligue des jeunes d`un ancien mouvement rebelle soudanais, le "Sudan people liberation mouvement (SPLM), M. Paul Akoli.

L`ancien mouvement séparatiste, qui contrôle une grande partie du Sud du Soudan, fait partie du gouvernement à Khartoum depuis la signature, en janvier 2005, d`un accord de paix à Nairobi, au Kenya avec le régime soudanais.

Le quotidien progouvernemental rwandais "The New Times" rapporte dans sa dernière édition que le retrait des trouves rwandaises du Darfour pourrait entraver tous les efforts déployés depuis quelques années pour le retour de la paix dans cette région en proie à un conflit meurtrier.

Le président de la ligue de la jeunesse du SPLM a déclaré qu`en cas de retrait des troupes du Darfour, il y aura un vide énorme, permettant à la milice de Djandjawids d`effectuer des massacres à une échelle massive.

Selon lui, le Rwanda a joué un rôle significatif en neutralisant toutes les forces négatives opérant dans le Darfour. S`il y a un plan de retirer ses troupes, alors il n`y a aucun doute qu`un massacre sera inévitable", a souligné Akoli.