Khartoum va juger trois suspects pour crimes au Darfour, dont l'un de ceux inculpés par la CPI

Ap

Nouvel Observateur, 06 Mars 2007

Un tribunal soudanais spécial consacré aux crimes commis au Darfour va juger trois suspects, dont l'un des deux hommes récemment inculpés par la Cour pénale internationale (CPI), rapporte mardi l'agence officielle SUNA.

Les trois, dont Ali Mohammed Ali Abd-al-Rahman, alias Ali Koshaib, seront jugé mercredi, ajoute SUNA, sans préciser les crimes qui leur sont reprochés.

La semaine dernière, le procureur de la CPI a inculpé Ali Koshaib, qu'elle décrit comme un des principaux chefs des milices arabes janjawid de 51 chefs d'inculpation de crimes de guerre et crimes contre l'humanité, conjointement avec Ahmed Mohammed Haroun, ancien secrétaire d'Etat à l'Intérieur du gouvernement soudanais, pour "attaques aveugles contre la population civile, meurtre, viol, actes inhumains, traitement cruel, détention illicite, pillage, déplacement forcé (de population) et destruction de biens".

Selon l'agence soudanaise, qui qualifie Koshaib de membre des forces de sécurité, il sera jugé à El-Geneina, au Darfour même, conjointement avec le capitaine Hamdi Sharaful Din, et un troisième homme dont seul le nom a été fourni, Abdul Rahaman Dawoo Humaida.

Khartoum, qui a dénoncé les inculpations de la CPI et refuse de lui remettre les suspects, a affirmé à la Cour basée à La Haye que Koshaib avait été arrêté en novembre dernier pour son implication dans cinq attaques qui auraient fait des centaines de morts. On ne savait pas dans un premier temps si le procès annoncé pour mercredi portait sur ces affaires.