Angelina Jolie veut des procès pour les responsables du génocide

Redaction

20 Minutes, 28 Février 2007

L'actrice américaine Angelina Jolie a dénoncé mercredi dans une tribune publiée par le Washington Post le génocide commis au Darfour et réclamé des poursuites judiciaires contre ses responsables.

"Tant que les tueurs et leurs soutiens ne sont pas poursuivis en justice et punis, la violence continuera à grande échelle", a écrit la comédienne depuis Bahai au Tchad où elle s'est rendue dans un camp de réfugiés du Darfour installé à la frontière avec le Soudan.

"Y mettre fin pourrait requérir une action militaire. Mais un autre moyen d'obtenir des comptes peut aussi venir des tribunaux internationaux (...) Si les crimes contre l'humanité sont punis avec cohérence et sévérité, les calculs des tueurs changeront", ajoute-t-elle.

"Les gens peuvent différer sur la manière d'intervenir - bombardements, envoi de troupes, sanctions, privations - mais nous devrions être tous d'accord sur le fait que le massacre doit être arrêté et ses auteurs traduits en justice", précise Angelina Jolie, ambassadrice de bonne volonté du Haut commissaire des Nations unies pour les réfugiés (HCR).

"C'est peut-être le moment d'arrêter ce cycle de violences et de mettre fin à notre tolérance face à des crimes contre l'humanité". "Ce que les pires gens dans le monde craignent le plus, c'est la justice. C'est ce que nous devrions imposer", estime l'actrice.

La guerre civile et la crise humanitaire qui l'accompagne au Darfour, province de l'ouest du Soudan, ont fait entre 180.000 et 300.000 morts et 2,4 millions de déplacés depuis février 2003.