Les miliciens djandjaouïds se mobiliseraient au Darfour

Reuters

L'express, 21 Février 2007

Des miliciens arabes djandjaouïds se sont rassemblés au nord d'El Geneina, capitale de l'Etat soudanais du Darfour occidental, apprend-on de source proche de la force de l'Union africaine (UA) sur place.

"Ils se rassemblent (...) Ils ont des véhicules équipés de mitrailleuses, ce sont des djandjaouïds. On ne sait pas quelles sont leurs intentions", a-t-on déclaré de même source, en précisant que ces forces étaient très nombreuses, avec des camionnettes, des dromadaires et des chevaux.

Selon une porte-parole des Nations unies, les miliciens seraient plusieurs centaines.

Un hélicoptère de la force africaine surveille ce rassemblement et le gouvernement de Khartoum a été informé de la situation, a-t-on ajouté.

Des groupes de défense des droits de l'homme et des gouvernements occidentaux accusent le gouvernement soudanais d'utiliser les djanjaouïds comme auxiliaires dans la lutte contre les insurgés du Darfour, en proie à la guerre civile depuis quatre ans.

Lundi, un rapport de la mission de l'Onu au Soudan affirmait qu'une "milice armée se mobilisait en masse depuis cinq jours dans la région d'Abou Souroug et de Sliea", à environ 50 km au nord d'El Geneina.

Par ailleurs, un ancien groupe rebelle soudanais, le Mouvement de libération du Soudan (MLS), a affirmé que d'autres miliciens djandjaouïds avaient attaqué des villages plus à l'est ces deux derniers jours, faisant six morts dans la population civile. Les attaques se sont produites au nord d'Ed Da'ein, à environ 450 km au sud-est d'El Geneina.

Un porte-parole du MLS, qui a signé un accord de paix il y a neuf mois, a accusé le gouvernement de Khartoum d'armer ces miliciens arabes.

Le président soudanais Omar Hassan el Bachir devait participer ce mardi à des discussions en Libye avec les rebelles du Darfour pour tenter de faire avancer le processus de paix.

Le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, le président érythréen Isaias Afewerki et des responsables de l'Onu et de l'Union africaine devraient assister à cette réunion.