Le Tchad juge "inopportune" une réunion à Cannes sur le Darfour

Redaction

La Tribune, 15 Février 2007

Le Tchad juge "inopportune et inutile" la tenue d'une réunion sur le Darfour en marge de la conférence Afrique-France de Cannes, a déclaré à Reuters le ministre tchadien des Affaires étrangères.

Ce "mini-sommet" entre les présidents soudanais, tchadien et centrafricain avait été annoncée comme "probable" mercredi soir par l'entourage du président français Jacques Chirac.

"Cette rencontre est inopportune car il y a déjà une initiative de la Libye qui est en cours", a déclaré Ahmat Allam-mi. "Il faut que le Soudan respecte pour une fois les engagements qu'il a pris et n'entretienne plus la subversion contre le Tchad".

Aux yeux du chef de la diplomatie tchadienne, cette réunion "est inutile parce qu'elle est destinée à distraire l'opinion internationale et la détourner du vrai problème qui est l'agression du Tchad par le Soudan".

"Nous ne sommes pas à Cannes pour amuser la galerie", a-t-il souligné.

"Le Tchad est disposé à régler ce problème par le dialogue mais il faut que le Soudan respecte ses engagements", a-t-il conclu.

La République centrafricaine et le Tchad, pays frontaliers du Soudan, accusent le gouvernement de Khartoum de soutenir les rebelles du Darfour, région de l'ouest du Soudan en proie à une grave crise humanitaire.

Le conflit dans cette zone grande comme la France a fait plus de 200.000 morts et 2,5 millions de déplacés.

La communauté internationale tente de persuader le président soudanais d'approuver le déploiement de 3.000 casques bleus de l'Onu qui viendraient épauler les 7.000 hommes de la mission de paix de l'Union africaine déjà présents sur le terrain.