M Sarkozy à Washington

Afp

Washington,, 12 Septembre 2006

Le numéro deux du gouvernement français, Nicolas Sarkozy, un des candidats probables à la présidentielle de 2007, a discuté mardi de la crise au Darfour avec une étoile montante du parti démocrate, le sénateur Barack Obama.

"Nous avons parlé avec le sénateur Obama de la situation au Darfour. Je crois pouvoir dire que nous partageons la même inquiétude", a déclaré M. Sarkozy à l'issue de la rencontre dans les bureaux du sénateur, le seul Noir à sièger au Sénat américain.

"Sur la question du Soudan et du Darfour, l'Union européenne a été, de manière surprenante, lente à réagir à ce problème", a dit pour sa part M. Obama à des radios françaises. "Je suis surpris que les médias et les gouvernements européens ne se soient pas plus intéressés à ce sujet", a-t-il ajouté.

A la Fondation franco-américaine, Nicolas Sarkozy avait auparavant, dans un discours qui ressemblait à un programme de politique étrangère, affirmé qu'il fallait agir vite au Darfour.

"Il y a maintenant urgence à agir pour que le Darfour ne reste pas une page honteuse de notre Histoire parce que notre indifférence, notre aveuglement, notre manque de courage, ou peut-être un peu de tout cela à la fois, nous aurait fait détourner le regard du premier crime contre l'Humanité du XXIe siècle", a dit le ministre français.

Le sénateur Obama a souligné qu'il suivait "la carrière" de M. Sarkozy. "Je ne devrais pas faire de prédictions pour les élections françaises, mais je sais qu'il a une bonne chance de diriger la France à l'avenir", a-t-il dit.

Le ministre français a ensuite rencontré le sénateur républicain John McCain, candidat potentiel à la présidentielle de 2008. Il a eu auparavant des entretiens à la Maison Blanche avec le président George W. Bush et devait rencontrer la secrétaire d'Etat Condoleezza Rice.