EXTENSION DE LA CRISE DU DARFOUR : La situation s’envenime

Redaction

Le Soleil, 14 Février 2007

Quel que soit le nombre d’accords conclus entre le Soudan et le Tchad, leur impact prévu sur le terrain sera toujours limité ou inexistant en l’absence d’une véritable volonté politique de surmonter les problèmes existant entre ces deux pays voisins, a averti l’Union africaine (Ua) dans un rapport rendu public hier à Addis-Abeba.

Le président de la Commission de l’Ua, Alpha Oumar Konaré, a souligné qu’aucun mécanisme n’était prévu dans le cadre de ces accords pour promouvoir la confiance et faciliter la mise en oeuvre des engagements. Le rapport de M. Konaré sur les relations entre le Tchad et le Soudan a été présenté au Conseil de paix et de sécurité (Psc) de l’Ua pour qu’il l’examine de toute urgence. Les relations entre les deux pays restent tendues puisque aucun des accords qu’ils ont passés n’a débouché sur une normalisation définitive de la situation et le rétablissement de la sécurité à leur frontière commune, selon ce rapport. La situation sur le terrain est une conséquence de la convergence de plusieurs facteurs, dont la crise du Darfour au Soudan, qui a pris une dimension régionale, avec un impact sur le Tchad et dans une moindre mesure sur la République centrafricaine.