Inde : Desmond Tutu dédie le prix Ghandi au Darfour et à une dirigeante birmane

Echos Du Monde

Ecumenical News International , 07 Février 2007

L'archevêque Desmond Tutu a dédié son prix Gandhi, la plus importante récompense internationale de l'Inde, au peuple d'Afrique du Sud, à la liberté du Darfour et à Aung San Suu Kyi, opposante birmane assignée à résidence.

La récompense a été remise au lauréat du prix Nobel de la paix et ancien archevêque anglican du Cap par Abdul Kalam, président indien, lors d'une cérémonie qui a eu lieu le 31 janvier, en présence d'autres représentants du gouvernement. Le gouvernement indien a déclaré avoir choisi Desmond Tutu pour sa "contribution inestimable à la transformation sociale et politique à travers le dialogue et la tolérance". Selon le gouvernement, l'ancien archevêque "a été un représentant infatigable et dévoué de la méthodologie d'action non violente du Mahatma Gandhi".
L'archevêque Tutu a pris les dirigeants indiens par surprise en défendant fermement l'indépendance du Tibet juste après avoir reçu le prix Gandhi de la paix, a rapporté le Press Trust of India, soulignant que l'Inde entretenait des relations délicates avec la Chine, qui soutien que le Tibet est une partie intégrante de son territoire.

"Nous vous remercions d'avoir offert refuge à l'un des plus grands être humains, le Dalaï-lama, et nous prions pour que vous contribuiez à apporter la liberté à son Tibet," a déclaré l'archevêque Tutu après avoir reçu le prix.

Le prix Gandhi est doté de 10 millions de roupies (175.000 euros) et a été institué en hommage au Mahatma Gandhi, connu comme un "prophète de la non-violence". Gandhi a mené une lutte non violente pour la liberté de l'Inde face au colonisateur britannique et a également combattu la ségrégation raciale en Afrique du Sud, où il a travaillé comme avocat au début du XXe siècle.

"Après avoir participé à la lutte intensive contre l'existence du système d'apartheid pendant plusieurs dizaines d'années, l'archevêque Desmond Tutu a forgé l'égalité en Afrique du Sud à travers le dialogue et la tolérance, comme le Mahatma Gandhi l'avait imaginé," a déclaré le président Kalam dans son hommage à Desmond Tutu.

Pour le Premier ministre Manmohan Singh, "en remettant le prix Gandhi de la paix, nous ne faisons qu'ajouter notre propre voix à la reconnaissance universelle du gandhisme de l'archevêque Tutu."