L'aviation soudanaise bombarde le Darfour

Redaction

Afrique Centrale Info, 22 Janvier 2007

Un groupe rebelle a accusé dimanche le gouvernement soudanais d’avoir repris les raids aériens sur la province du Darfour (ouest), en violation d’une promesse de cessez-le-feu obtenue auprès de tous les belligérants par les Etats-Unis.

"Samedi, un avion (militaire) a effectué six sorties et lâché 21 obus en 45 minutes sur le village d’Ein Siro, dans le nord du Darfour", faisant au moins sept blessés, a déclaré Haroun Ahmed Harran, de la faction dissidente du Mouvement de Libération du Soudan (SLM/A-U).

Le village voisin de Korma avait déjà été la cible d’un raid aérien vendredi, a ajouté M. Harran au téléphone, sans pouvoir avancer de bilan.
Ces informations n’ont pas pu être confirmées de source indépendante.

Un porte-parole de l’armée soudanaise, cité dimanche par le quotidien Al-Ayyam, a démenti ces informations.

"Nous nous sommes engagés à respecter le cessez-le-feu signé avec tous les mouvements du Darfour, ainsi que l’accord interdisant les vols militaires", a-t-il déclaré. "Il n’y a aucune information faisant état d’affrontements entre forces armées (gouvernementales) et mouvements (rebelles)", a-t-il ajouté.

Un accord de paix pour le Darfour a été signé le 5 mai entre Khartoum et la principale faction du Mouvement de libération du Soudan (SLM). L’autre faction minoritaire (SLM/A-U), ainsi que le mouvement rebelle de l’Egalité et de la justice, avaient refusé l’accord de paix.

Le 10 janvier, l’ensemble des groupes rebelles et le gouvernement s’étaient mis d’accord, après l’intervention d’un émissaire américain, sur un cessez-le-feu de 60 jours.