Natsios rencontre les rebelles du Darfour

Redaction

Afrique Centrale Info, 19 Janvier 2007

L’émissaire américain pour le Darfour Andrew Natsios devait rencontrer vendredi à la frontière entre le Soudan et le Tchad des représentants du gouvernement et des et des rebelles soudanais qui n’ont pas signé l’accord d’Abuja en 2006, a-t-on appris de sources concordantes.

Publicité

[-] fermer la pub






L’émissaire américain pour le Darfour Andrew Natsios (photo) devait rencontrer vendredi à la frontière entre le Soudan et le Tchad des représentants du gouvernement et des rebelles soudanais qui n’ont pas signé l’accord d’Abuja en 2006, a-t-on appris de sources concordantes. Arrivé jeudi à N’Djamena, le diplomate américain a obtenu le feu vert du président tchadien Idriss Deby Itno, qu’il a rencontré dans la soirée, pour effectuer cette démarche, a précisé le ministre tchadien des Affaires étrangères Ahmat Allami.

"Le Tchad, qui a souvent joué le premier rôle dans le règlement de la crise du Darfour, ne peut que saluer et encourager cette initiative car, plus que tout autre pays, il a intérêt à son règlement rapide", a poursuivi M. Allami. "Je suis venu informer le président Deby (de notre démarche) et lui demander de nous autoriser à nous déplacer à la frontière pour rencontrer les rebelles (...) afin de parvenir à une résolution de la crise", a pour sa part déclaré Andrew Natsios à la presse après son audience chez le chef de l’Etat tchadien. Le gouvernement soudanais a signé en mai 2006 à Abuja un accord de paix avec une partie des rebelles du Darfour, mais d’autres groupes en guerre contre Khartoum ont refusé de le signer.

Andrew Natsios s’était rendu au Soudan en décembre pour tenter de convaincre le gouvernement de permettre le déploiement d’une force des Nations unies au Darfour, ce que Khartoum persiste à refuser. L’ONU estime que la guerre civile au Darfour a fait depuis février 2003 environ 200.000 morts et deux millions de déplacés, dont 230.000 se sont réfugiés au Tchad voisin. © 2006 Afriquecentrale