L’ONU signale une crise humanitaire urgente dans le nord de la Centrafrique

Redaction

Armees, 17 Janvier 2007

Un représentant de l’ONU a signalé mardi une crise humanitaire urgente dans le nord de la République centrafricaine, où les habitants sont visées par les attaques de milices inconnues, malgré une embellie globale de la situation économique dans ce pays africain.
"La situation dans le nord du pays (Centrafrique) est de plus en plus grave", a indiqué Toby Lanzer, coordonnateur humanitaire pour la Centrafrique, lors d’une conférence de presse au siège de l’ONU à New York. La République centrafricaine compte 150.000 personnes déplacées, plus 80.000 qui ont fui vers le Tchad et 30.000 vers le Cameroun, a rappelé M. Lanzer, ajoutant que 750.000 autres sont touchés directement par les violences sévissant dans le nord-est et le nord-ouest du pays.

"La vague de violence actuelle est sans précédent dans le pays", a-t-il dit, et d’ajouter : "Alors qu’il était inhabituel de voir les maisons brûlées, ce phénomène est maintenant répandu. Les violences sont commises par des hommes en uniforme, de nationalité inconnue."
"Peut-être par peur des représailles ou par ignorance, les interviews menées n’ont toujours pas permis d’identifier clairement d’où viennent ces personnes ni ce qui s’est passé", a expliqué le coordonnateur, précisant que les frontières avec les pays voisins étaient très vastes et que le pays comptait 150.000 armes légères pour une population de 4 millions de personnes.

M. Lanzer a rappelé l’appel à contributions lancé pour le pays, pour la "modeste somme de 50 millions de dollars, soit le deuxième appel par le montant, qui ira à une assistance à un millions de personnes".
Une aide alimentaire est nécessaire pour 350.000 personnes, des programmes d’accès à l’eau pour 200.000 personnes, des programmes de santé pour plus d’un million de personnes, des programmes de distributions de graines et d’outils à 150.000 personnes, si l’on veut éviter l’aggravation de la situation, selon le coordinateur. Une réunion des contributeurs sera organisée à Genève (Suisse), a-t-il dit