Le conflit au Darfour a provoqué la fuite de 100.000 Tchadiens

Redaction

Panapress, 10 Janvier 2007

Le conflit au Darfour a provoqué le déplacement d'au moins 20000 Tchadiens au cours de ces trois dernières semaines, portant à 100000 le nombre de personnes ayant fui l'est du Tchad, la partie frontalière avec le Soudan, indique un communiqué du Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) publié mardi à Paris.

La plupart d'entre eux a été victime d'attaques la milice janjaweed, notamment dans la région de Borota.

"Cette insécurité constitue maintenant une menace directe sur les camps de réfugiés qui accueillent des milliers de Soudanais du Darfour", déplore le HCR.

"Les institutions humanitaires, dont les activités avaient déjà été réduites en raison de l'insécurité, sont désormais l'objet de sollicitations trop lourdes", ajoute-t-il.

Selon le HCR, le gouvernement tchadien a promis de déployer des troupes pour restaurer la sécurité dans l'est du pays et débloquer quatre milliards de FCFA pour fournir une assistance aux déplacés internes.

En début novembre, des hommes armés, se déplaçant à cheval, ont attaqué, pillé et incendié de nombreux villages dans le sud–est du Tchad, tuant plusieurs personnes et forçant des centaines d'autres à fuir leurs villages.