Darfour : Appel des intellectuels du monde arabe

Manifeste Des Libertés

Appel à L'initiative Du Manifeste Des Libertés , 10 Novembre 2006

Depuis 2003, la guerre fait rage au Darfour. Elle a causé jusqu'ici la mort de près de 300 000 personnes, et chassé de leurs terres plus de deux millions d'autres après la destruction d'environ 80 % de leurs villages - soit un tiers de la population de la région. Malgré les multiples appels de la communauté internationale, les populations civiles continuent d'être les cibles quotidiennes des forces armées soudanaises et des Janjawid, milices armées par le régime militaire de Khartoum. Certaines factions des mouvements rebelles sont également responsables d'exactions et de violations des droits humains de la population du Darfour.
En dépit de la signature d'un accord de paix en mai 2006 entre une partie de la rébellion et le gouvernement soudanais, les viols massifs, les attaques contre les civils et le personnel humanitaire international se multiplient dans l'ouest du Soudan. Des crimes de guerre et des violations graves du droit international humanitaire continuent d'être commis en toute impunité. Les déplacements massifs de la population rurale vers les camps de réfugiés ont réduit à néant l'agriculture locale. La population dépend désormais de l'aide alimentaire internationale. Aux destructions liées à la guerre vient s'ajouter un risque de famine généralisée. Malgré la résolution 1706 du Conseil de sécurité des Nations unies, le pouvoir soudanais refuse catégoriquement le déploiement d'une mission internationale de maintien de la paix au Darfour. Les crimes commis dans cette région continuent de se perpétrer à huis clos.
Les signataires de cette pétition s'élèvent contre le silence du monde arabe sur ce drame et appellent les acteurs de la société civile, les responsables politiques, à agir auprès de leurs gouvernements et des organisations régionales pour qu'ils prennent clairement position en faveur d'un arrêt des combats et obligent le gouvernement soudanais à trouver une issue pacifique au conflit dans le respect des droits des habitants du Darfour.

Premiers signataires :
Abbazi Mohamed Oumouloud, cinéaste (Maroc) Abboub Mohammed Karim, psychanalyste (France) Abdelfattah Nebil, journaliste (Egypte) Abdulla Mohammed, écrivain (Bahreïn) Abo-Dehman Ahmed, écrivain (Arabie Saoudite) Ackermann Hourya, directrice de crèche (France) Adnan Ethel, écrivain (Liban) Adonis, poète (Liban) Afarki Abderrahim, bibliothécaire (France) Akel Pierre, directeur du site Metransparent (Liban-Etats-Unis) Allal Tewfik, président du Manifeste des libertés Allala Mohammed-Lakhdar, président d'association (Tunisie) Amghar Youssef, écrivain, photographe (France) Amirou Rachid, sociologue, professeur des universités (France) Aoudia Rabah (Algérie) Arfaoui Jamel, journaliste (Tunisie) Arif Hakim, journaliste (Maroc) Arkoun Mohammed, philosophe (France) Assouli Faouzia, présidente d'association féminine (Maroc) Atassi Abdelhamid, ingénieur (Syrie) Babès Leïla, sociologue (Algérie-France) Bachi Salim, écrivain (Algérie) Bachir Abdelhak, conseiller pédagogique (Algérie) Belgacem Yagoutha, administratrice de production (France) Belhaddad Souad, journaliste, écrivain Belloula Nassira, journaliste-écrivaine (Algérie)) Belmejdoub Mohammed, universitaire (Maroc) Ben Achour Sana, professeur de droit (Tunisie) Ben Garrach Saïda, avocate (Tunisie) Ben Jémia Monia, universitaire (France) Ben Othman Hassen, écrivain (Tunisie) Ben Salem Abdelatif, traducteur (Tunisie) Ben Slama Raja, essayiste (Tunisie) Benameur Saïd, médecin (Maroc) Bencheikh Ghaleb, président de la Conférence mondiale des religions pour la paix (France) Bencherif Zoubida, cadre administratif (France) Bendana Kmar,historienne (Tunisie) Benhabib Kety, formatrice (France) Benhaïm Raymond, consultant (Maroc-France) Benmakhlouf Ali, professeur des universités (France) Bennani Jalil, psychanalyste (Maroc) Bensekhar-Bennabi Malika, maître de conférences (France) Benslama Fethi, professeur de psychopathologie (Paris-VII) Benslimane Moncef, professeur d'urbanisme, syndicaliste (Tunisie) Benzine Rachid, chercheur de l'Observatoire du religieux, écrivain (Maroc-France) Bessis Sophie, historienne (Tunisie-France) Boucif Mourad, cinéaste (Maroc) Boulalaoua Sid'Ali, écrivain-journaliste (Algérie) Bounoua Nabil, superviseur réseau (France) Bourcart Khedidja, maire-adjoint de Paris (France) Bouziane Mahmoud, enseignant (France) Burdestani Nasser H., coordinateur d'Amnesty International (Bahreïn) Chaabane Nadia, linguiste (Tunisie-France) Chafik Sérénade, responsable associatif (Egypte-France) Chamekh Raja, technicien commercial (France) Chatti Mounira, maître de conférences (Tunisie-France) Cheddadi Abdesselam, historien (Maroc) Chekir Hafidha, juriste,universitaire (Tunisie) Cherki Alice, psychanalyste (France) Daoud Zakya, historienne, écrivain (Maroc-France) Dermenjian Geneviève, historienne (France) Djebel Mourad, écrivain, architecte (Algérie-France) Dyari Ahmed, consultant (Etats-Unis) El-Bizri Dalal, essayiste (Liban) El-Bizri Nader, philosophe (Liban-Royaume Uni) Elgendy Ibrahim, journaliste (Etats-Unis) El-Hasnaoui Mostafa, écrivain (Maroc) El-Kaladi Ahmed, enseignant-chercheur (France) Ezzine Abdelfattah, professeur-chercheur (Maroc) Fayad Ali, anthropologue, écrivain (Algérie) Filali Samad, informaticien (France-Maroc) Ghalioun Bourhan, professeur (Syrie) Gherbi Aoued, ingénieur conseil (France) Ghitani Gamal, romancier (Egypte) Goudjil Ziad, éducateur (France Habouss Ahmed, anthropologue (Italie) Hadjadj Bachir, ingénieur (France) Hafidi Abderrahim, journaliste (Maroc-France) Halevi Ilan, écrivain (Palestine) Hamdi-Chérif Abdelhafid, enseignant (Algérie-France) Haouche Danielle, professeur (France) Harbi Mohammed, historien (Algérie) Hassan Kadhim-Jihad, écrivain, maître de conférences (Irak-France) Hihi Abdelhamid, médecin (France) Hilal Bachir, éditeur (Liban) Houni Mohammed Abdelmottaleb, membre fondateur de la Fondation de la pensée moderne arabe (Lybie) Jalajal Nawal, ingénieur (France) Jalal-Jallane Abdelhak, Inserm (France) Janabi Abdelkader, poète (Irak) Jarczak Barbara, traductrice d'arabe (France) Jaydane Driss C., écrivain (Maroc) Jelloul Araj, dramaturge (Maroc) Jerradi Hicham, économiste (Norvège) Jguirim Sihem, psychologue (Tunisie-France) Kaddour Nadir, professeur, linguiste (Etats-Unis) Khelil Leïla, chercheur (Algérie-France) Khoury Gérard, historien (Liban) Laacher Smaïn, sociologue (France) Laarissa Mustapha, professeur de philosophie (Maroc) Lagtaa Abdelkader, réalisateur (France) Lahbichi Jamal, professeur (Maroc) Lakhdari Nadia, cinéaste (Algérie-France) Lakhdari Sadi, professeur à la Sorbonne (France) Laroussi-Bouziane Kheïra, maire-adjointe (France) Maali Mohammed, écrivain (Tunisie) Maaninou Larbi, enseignant (Maroc-France) Madani Lotfi, sociologue (Algérie-France) Makdessi Marie, psychologue (Liban) Malas Fayez, professeur (Syrie) Malki Milouda, citoyenne du monde (France) Mechali Anaïs, psychologue (France) Mekrelouf Horiya, responsable associative (France) Metref Arezki, journaliste écrivain (Algérie-France) Meynier Gilbert, historien (France) Moulaï Aldjia, secrétaire-assitante(France) Nacfer Brigitte, puéricultrice (France) Ould-Khélifa Saïd, réalisateur (Algérie) Pasha Azad, ingénieur (Pays-Bas) Paul Balta, journaliste (France) Raoudi Mohamed, juriste, militant des droits de l'homme (Maroc) Remaoun Hassan, historien (Algérie) Remaoun Malika, économiste, militante des droits des femmes (Algérie) Rezgui Ahmed, calligraphe (France) Saab Yara, université de l'ONU pour la paix (Costa Rica-Liban) Saadi Nourrédine, juriste, écrivain (Algérie) Sadallah Arafat, étudiant (Maroc) Saghié Hazem, journaliste (Liban-Royaume Uni) Samrakandi Mohammed Habib, directeur de revue (France) Sanbar Elias, écrivain (Palestine) Sebbar Leïla, écrivain (Algérie) Staali Keltoum, enseignante (France) Stétié Salah, écrivain, poète (Liban) Stitou Rajaa, maître de conférences (France) Suleiman Youssouf, écrivain (Syrie) Tandjaoui Hocine, écrivain (Maroc-France) Tazi Nadia, philosophe (Maroc-France) Tlemçani Rachid, politologue (Algérie) Valensi Lucette, historienne (France) Yacine Tassadith, écrivain (France) Zine Mohammed Chaouki, philosophe (France) Zribi Sofiane, psychiatre (Tunisie)