L'ONU entame la première phase de son déploiement au Darfour

Onu

Onu, 28 Décembre 2006

Un premier groupe de 25 membres du personnel militaire et de police des Nations Unies est arrivé aujourd'hui au Darfour afin de soutenir la Mission de l'Union africaine (MUAS), qui s'efforce de préserver la sécurité des civils sur un territoire de la taille de la France avec 7.500 hommes.

Cette première phase vise au déploiement de 105 conseillers militaires, 33 conseillers de police et 48 civils, ainsi qu'à de l'équipement, a rapporté le porte-parole du Secrétaire général, Stéphane Dujarric.

Aujourd'hui au nombre de 21 conseillers de police et de 38 militaires, ces effectifs seront renforcés dans les prochains jours de 30 militaires supplémentaires stationnés à l'heure actuelle à Khartoum.

Mais les phases suivantes devront mener en définitive au déploiement total de la force mixte ONU-UA au Darfour, qui prévoit 17.000 militaires et 3.000 policiers.

Les 13 militaires et 12 policiers stationnés à El Fasher ont été déployés dans le cadre d'un accord conclu avec le gouvernement soudanais, opposé jusqu'ici à toute présence des Nations Unies dans sa province de l'Ouest du Soudan.

Le gouvernement de Khartoum a finalement accepté mardi le déploiement d'une force hybride des Nations Unies et de l'Union africaine, portant uniforme national, casque bleu et brassard de l'Union africaine (dépêche et dépêche du 27.12.06).

Le Représentant spécial adjoint pour le Soudan, Manuel Aranda da Silva, a participé aujourd'hui à une cérémonie informelle au siège de la MUAS à El Fasher, en présence de représentants du gouvernement, a précisé le porte-parole.

Le Secrétaire général a indiqué hier que ce premier déploiement constituerait un « test » de la volonté du gouvernement soudanais à coopérer.