L'émissaire de Bush se rend au Soudan

Agence France Presse

Agence France Presse, 12 Octobre 2006

L'émissaire personnel du président américain George W. Bush pour le Darfour, Andrew Natsios, se rendait jeudi au Soudan pour appeler Khartoum à autoriser le déploiement de troupes de l'ONU dans cette région en proie à la guere civile, a indiqué le département d'État.

M. Natsios, nommé le mois dernier par M. Bush pour appuyer les efforts des États-Unis au Soudan, a prévu de se rendre à Khartoum, mais aussi dans la capitale du sud, Juba, ainsi qu'au Darfour, a précisé le porte-parole du département d'État, Sean McCormack, au cours d'un point de presse.

Le porte-parole n'a fait état d'aucune nouvelle initiative pour tenter de convaincre Khartoum d'accepter que les soldats de l'Union africaine (UA), actuellement déployés au Soudan, passent sous commandement de l'ONU et soient renforcés.
M. McCormack n'a pas confirmé si M. Natsios rencontrerait le président soudanais Omar al-Béchir, qui reste opposé à la force de l'ONU.

M. Natsios se rend dans la région pour «évaluer la situation et tenter de faire progresser notre position, ainsi que celle du Conseil de sécurité», a-t-il déclaré. «C'est une première étape: permettre aux Casques Bleus de se déployer au Darfour».

Le Conseil de sécurité de l'ONU avait décidé fin août d'envoyer une force des Nations unies d'environ 17 000 soldats et 3 000 policiers au Darfour pour prendre la relève de l'actuelle Mission de l'Union africaine (AMIS), composée de 7 200 hommes, mal équipée et sous-financée. Mais M. Béchir s'y est fermement opposé, y voyant une tentative d'attenter à la souveraineté de son pays.