Optimisme mesuré

Redaction

Afrik.com, 28 Décembre 2006

Le Conseil de sécurité de l'ONU s'est félicité mercredi du soutien apporté par le président soudanais Omar al-Béchir à un plan de paix pour le Darfour et Kofi Annan s'est montré optimiste sur un prochain déploiement de forces de l'ONU dans cette région de l'ouest du Soudan.

"La lettre du président soudanais est pour l'instant positive", a dit le secrétaire général sortant de l'ONU, Kofi Annan, qui assistait à une réunion d'urgence du Conseil de sécurité sur le Darfour.

"Il faudra tester le processus avec le Soudan. Nous en sommes à la phase I du déploiement. Nous aurons besoin de la coopération du gouvernement soudanais", a cependant ajouté M. Annan.

Le président Béchir a affirmé son soutien à un plan de paix en trois phases pour le Darfour, sans dire clairement s'il acceptait ou non une force de 20.000 Casques bleus, dans une lettre à M. Annan rendue publique mardi par l'ONU.

Dans cette missive remise samedi aux Nations unies, il affirme la disponibilité de son gouvernement "à débuter immédiatement" l'application du plan de paix pour le Darfour approuvé lors de réunions en novembre en Ethiopie et à Abuja au Nigeria.

Ce plan est censé conduire à la création d'une force de paix mixte, formée de troupes de l'Union africaine et de l'ONU. Mais la lettre soudanaise ne répond pas aux questions de M. Annan, sur son format et sa direction.

Dans une lettre adressée au dirigeant soudanais le 18 décembre, M. Annan lui indiquait que les plans de l'ONU tablaient sur une force conjointe d'au moins "17.300 membres militaires et 3.300 policiers civils".

Un premier groupe de 43 conseillers militaires de l'ONU doit être déployé "cette semaine" au Darfour pour assister la Force africaine (Amis), a déclaré mardi à l'AFP le porte-parole de l'Amis, Noureddine Mezni.

Ce déploiement fait partie de la mise en oeuvre du premier des trois volets du soutien logistique de l'ONU à l'Amis, convenu entre l'organisation internationale, l'Union africaine (UA) et le gouvernement soudanais, a-t-il précisé.

Les conseillers vont porter l'uniforme militaire de leur pays d'origine avec un béret bleu de l'ONU et un brassard de l'Union africaine, selon lui.

La guerre et ses conséquences au Darfour ont fait 200.000 morts en près de quatre ans et deux millions de déplacés, selon l'ONU, des chiffres que contestent les autorités soudanaises.