Attaques éthiopiennes en Somalie

Redaction

Dw World, 25 Décembre 2006


L’Ethiopie a estimé qu’elle avait le droit d’utiliser tous les moyens militaires en Somalie pour éliminer les islamistes de ce pays voisin. Cette annonce fait suite au bombardement ce matin de l’aéroport international de Mogadiscio et d’un autre situé à Belidogle soit 90 km au sud ouest de la capitale somalienne. L'Ethiopie, principal allié des Etats-Unis dans la Corne de l'Afrique, a engagé son armée dans la région en prétendant que l'implantation d'un mouvement islamiste puissant en Somalie constituait une menace intolérable pour sa sécurité. Selon Berhanu Kebede, ambassadeur d’Ethiopie en grande-Bretagne, ces frappes sont justifiées.

« Notre attaque est proportionnelle à l’attaque faite par les extrémistes. Nous ne sommes pas en train de mener une guerre contre la Somalie ou les Somaliens. Nous prenons énormément en compte la relation avec les Somaliens et le pays mais les extrémistes sont en train de détruire l’Ethiopie, en train de miner notre paix, notre stabilité et notre souveraineté. Nous avons utilisé tous les moyens pacifiques et nous n’avons pas réussi à les convaincre. Il ne sont pas prêt à accepter notre effort de paix, en fait, ils l’ont pris comme un signe de faiblesse. Afin de renverser cette agression que nous n’avons pas provoquée, nous avons pris une mesure proportionnelle pour détruire les éléments extrémistes. »