Khartoum accepterait une force hybride ONU-Union Africaine au Darfour

Redaction

Dw World, 22 Décembre 2006

Le Soudan prêt à accepter le plan des Nations Unies pour la pacification de la province du Darfour. Selon le ministère des affaires étrangères à Khartoum, le gouvernement soudanais est d’accord sur le principe d’un renforcement de la force de paix de l’Union Africaine par des casques bleus. La condition est que la troupe reste sous commandement de l’Union Africaine. La guerre civile au Darfour a déjà fait plus de 200 000 victimes et la force de l’Union Africaine, composée de 7 000 soldats s’est révélée impuissante à contenir les violences. Le Haut Commissaire de l'Onu chargé des réfugiés, Antonio Guterres, a mis en garde contre une déstabilisation de toute l'Afrique centrale. Il a effectué cette semaine une visite au Tchad, où sont réfugiées plusieurs centaines de milliers de personnes ayant fui le conflit du Darfour. Antonio Guterres :

« Nous avons demandé aux autorités tchadiennes de faire de leur mieux pour améliorer la sécurité, mais je dirais qu’une présence internationale serait extrêmement importante pour renforcer cette sécurité. Bien sûr, les nouvelles du Darfour sont encourageantes, dans le sens où s’il y a vraiment une force internationale crédible et un cessez-le-feu dans la province, ce sera sans doute le début de la solution au problème, car ce séisme que nous observons a bien entendu son épicentre au Darfour. C’est le Darfour qui a une influence négative sur la situation de la région, aussi bien au Tchad qu’en République Centrafricaine. »