Attaqués, des humanitaires évacuent une ville du Darfour

Reuters

L'express, 20 Décembre 2006

Plusieurs ONG ont décidé d'évacuer 71 de leurs employés après une série d'attaques coordonnées contre leurs locaux à Gereida dans la province soudanaise du Darfour, rapportent des responsables.

Une vingtaine d'hommes armés ont attaqué lundi dans la nuit plusieurs bâtiments utilisés par des ONG dans cette ville située dans le sud du Darfour. Ils se sont emparés d'une dizaine de véhicules et de matériel de communication et ont quasiment paralysé les opérations humanitaires menées dans cette région.

Il s'agit de l'attaque de la plus grande ampleur jamais menée contre des ONG au Darfour.

"Elle a été massive et très destructrice et a pratiquement interrompu les opérations humanitaires", a déclaré Alun McDonald, porte-parole de l'ONG britannique Oxfam, dont cinq des véhicules ont été volés et les locaux visés par des tirs.

Il est difficile de savoir pour l'instant qui sont les auteurs de cette attaque mais ils étaient bien organisés et connaissaient précisément le nombre de véhicules que possédait chaque ONG.

La région de Gereida est contrôlée par un groupe rebelle qui a signé en mai un accord de paix avec le gouvernement.

Plus de 400 travailleurs humanitaires ont été évacués du Darfour depuis le début du mois de décembre.

"Comment peut-on s'attendre à ce que nous menions à bien notre mission humanitaire sans véhicule pour se rendre dans les camps, sans téléphone pour communiquer, et avec une menace constante contre notre intégrité physique", s'est interrogé Manuel Aranda da Silva, coordinateur des opérations humanitaires.

Le Darfour, province occidentale du Soudan grande comme la France, est le théâtre d'une guerre civile et d'exactions à grande échelle qui ont fait 200.000 morts et plus de 2,5 millions de déplacés depuis février 2003.