L'UA s'inquiète d'une aggravation de la situation au Darfour

Reuters

L'express, 16 Décembre 2006

L'Union africaine (UA) a fait état samedi d'une aggravation de la situation au Darfour, dans l'ouest du Soudan, due selon elle au retour de milices djandjaouid réarmées et à la détermination de Khartoum de recourir à la violence pour régler le conflit.

"La sécurité au Darfour se détériore rapidement, principalement à cause de la réémergence des milices djandjaouid", déplore l'organisation dans un communiqué.

Ces milices arabes "semblent avoir été approvisionnées et réarmées et ont mené des activités odieuses en toute impunité au Darfour, en particulier dans les zones sous contrôle du gouvernement soudanais", souligne-t-elle.

Depuis février 2003, le Darfour est le théâtre d'affrontements entre mouvements rebelles issus de la population noire et miliciens arabes djandjaouid mobilisés pour mater le soulèvement. Les affrontements ont fait 200.000 morts et 2,5 millions de déplacés.

Le Conseil de sécurité de l'Onu a donné son feu vert le 31 août à l'envoi d'un contingent de casques bleus pour épauler les 7.000 militaires de l'UA, impuissants à mettre fin aux violences. Or Khartoum, dénonçant une nouvelle forme de colonialisme, s'oppose au déploiement d'une telle force.