Doté exige des Casques bleus

Redaction

Afrique Centrale Info, 07 Décembre 2006

Le Premier ministre centrafricain, Elie Doté, a demandé jeudi, devant le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine (UA) réuni à Addis Abeba, le déploiement d’une force onusienne au Darfour, région soudanaise frontalière de la Centrafrique.


"Le gouvernement centrafricain n’a de cesse de demander, depuis les attaques opérées contre son territoire, la mise en oeuvre de la résolution 1706 du Conseil de sécurité des Nations unies (du 31 août), notamment le déploiement d’une force (de paix de l’ONU au Darfour) rendu nécessaire et urgent", a déclaré M. Doté devant le Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’UA.


Pour justifier cette demande, il a évoqué "l’impossibilité" pour le régime du président François Bozizé de "contrôler une frontière longue de 1.200 km avec le Soudan" et "la nécessaire stabilisation de la sous-région d’Afrique centrale gravement menacée par l’extrapolation de la crise du Darfour aux pays voisins".


L’est de la République centrafricaine est limitrophe de la région du Darfour (ouest du Soudan), théâtre d’une guerre civile meurtrière depuis près de quatre ans. La Centrafrique et le Tchad accusent le Soudan voisin de soutenir les rebelles auxquels ils sont confrontés, mais Khartoum dément.


Une force de paix de l’UA est actuellement déployée au Darfour, mais elle est sous-financée et sous-équipée. Elle doit passer le relais aux Casques bleus, conformément à la résolution 1706, ce que refuse Khartoum.


Le CPS se penchait jeudi sur la situation en Centrafrique. Dans son document préparatoire à la réunion du CPS, l’UA préconise que la crise actuelle soit résolue par le dialogue et que la communauté internationale vienne en aide à la Centrafrique "dans les domaines de l’administration et des finances publiques", notamment.